»
»
»
Consultation

Michelin se restructure à Joué-lès-Tours, 700 postes seraient supprimés...

Michelin se restructure à Joué-lès-Tours, 700 postes seraient supprimés...

Bibendum dégraisse

Michelin se restructure à Joué-lès-Tours, 700 postes seraient supprimés...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le début de semaine s'annonce tendu au sein du groupe Michelin... De sources de presse concordantes, que l'équipementier clermontois se refuse à commenter, un plan de suppression de 700 postes devrait être annoncé à l'usine de Joué-lès-Tours en Indre-et-Loire.

500 reclassements...
Michelin se séparerait ainsi de 700 des 923 postes du site de Joué-lès-Tours près de Tours, où sont fabriqués des pneus pour poids-lourds. Les départs prévus ne devraient cependant pas prendre la forme de licenciements secs, puisqu'environ 200 salariés devraient bénéficier d'un plan de retraite anticipée. Les autres, soit environ 500 employés, seraient redéployés sur d'autres sites du groupe, notamment à la Roche-sur-Yon, à 250 km de leur lieu de travail actuel.

500 ME d'investissements ?
Si Michelin prévoit de cesser la production sur le site jocondien, le groupe devrait en contrepartie annoncer pour ses sites français un programme d'investissement de plus de 500 Millions d'Euros en Recherche & Développement, indique Les Echos. Le site vendéen de La Roche-sur-Yon devrait en bénéficier, mais sans que l'on sache pour l'heure dans quelles proportions.

Sortir de l'ornière ?
Le Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) sera présenté, mercredi prochain, aux représentants du personnel. Il sera suivi d'un Comité central d'entreprise, jeudi, à Clermont-Ferrand. Il s'agira du second plan social pour ce site, dont déjà 340 postes avaient été supprimés en 2009. Cette annonce n'est pas véritablement une surprise, car la direction de Bibendum avait indiqué, lors de sa publication du 1er trimestre 2013, que des restructurations pourraient intervenir si le marché ne sortait pas de l'ornière... Avec le ralentissement du transport routier, l'équipementier auvergnat est éprouvé sur le marché de la première monte et du remplacement des pneus de camions.

Ambitions 2013 confirmées...
Pour le 1er trimestre 2013, Michelin a fait part d'un chiffre d'affaires global de 4,877 Milliards d'Euros, en repli de -8,1% par rapport à la même période en 2012. Les ventes de pneus 'Poids lourds' reculent de -7,9%, à 1,477 MdE. Notamment sur ce segment, l'Amérique du Nord était en vif ralentissement de -12%, alors qu'en Europe le marché reculait -3%. En revanche, les pays émergents étaient en net rebond, avec des ventes en croissance de +23% en Amérique du Sud et même, de +29% en Asie du Sud-Est. Michelin avait alors confirmé des objectifs de volumes stables pour 2013, à la faveur de sa large distribution mondiale. L'équipementier faisait cependant état d'un environnement de marché faible dans les pays matures... Il avait alors confirmé son programme d'investissement de 2 MdsE. Le résultat opérationnel 2013 est annoncé stable pour un objectif de rentabilité des capitaux employés supérieur à 10%, et un cash-flow libre positif. Ces ambitions 2013 ont été réitérées aux actionnaires, lors de l'Assemblée générale du 17 mai.

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com