Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Métaux précieux : la Suisse soupçonne plusieurs banques d'entente

Métaux précieux : la Suisse soupçonne plusieurs banques d'entente

Les établissements concernés se seraient entendus sur la fixation des prix, notamment en ce qui concerne les 'Spreads'...

Métaux précieux : la Suisse soupçonne plusieurs banques d'entente
Crédit photo © CPoR

(Boursier.com) — Y-a-t-il eu manipulation des cours de métaux précieux ? Pour en avoir le coeur net, la Commission de la concurrence suisse a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête visant plusieurs banques (UBS, Julius Bär, Deutsche Bank, HSBC, Barclays, Morgan Stanley et Mitsui) qui pourraient avoir conclu des accords illicites dans le négoce des métaux précieux (or, argent, platine, palladium). "Elle soupçonne en particulier des accords possibles dans la fixation des prix, notamment en ce qui concerne les 'Spreads' (écarts entre le cours demandé et le cours offert)", précise-t-elle.

Un porte-parole du gendarme suisse de la concurrence, a fait savoir auprès de Reuters, que les conclusions de cette enquête étaient attendues pour 2016 ou 2017...

D'autres enquêtes

Le 24 février dernier, la Commission de la concurrence avait déjà indiqué avoir ouvert une enquête sur la manipulation du fixing de l'or et des métaux précieux. La Suisse n'est d'ailleurs pas la seule... En début d'année, le 'Wall Street Journal' rapportait que le département de la Justice et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine avaient lancé une procédure sur le processus de fixation des cours de l'or, de l'argent, du platine et du palladium à Londres. Pas moins de dix banques étaient dans le viseur...

Un mode de fixation revu

Rappelons que depuis l'été dernier, le mode de fixation du prix de l'argent sur la place britannique a été modifié... Il est établi par un nouveau système électronique piloté par Thomson Reuters et le CME (Chicago Mercantile Exchange), afin de mettre un terme aux soupçons de manipulation. Jusque-là, le fixing était centralisé par trois banques (Deutsche Bank, HSBC et Scotiabank) et le cours du métal blanc était déterminé dans le cadre d'une simple conférence téléphonique...

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com