»
»
»
Consultation

Mega victime de son succès ?

Mega victime de son succès ?

250.000 inscriptions en 2 heures !

Mega victime de son succès ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un an après la mise hors ligne de MegaUpload, son fondateur -Kim Schmitz, alias Kim Dotcom- a lancé son nouveau site de partage et de téléchargement de fichiers. Après le mega buzz de communication, la 'geek planète' était au rendez-vous !

250.000 inscriptions en 2 heures !
Tel le phénix, le site de stockage de données de Kim Dotcom renaît de ses cendres sous le nom de Mega... Rouvert officiellement à partir de samedi 19h, heure de Paris, le site était difficilement accessible en raison de l'affluence record de visiteurs. Selon son créateur, le successeur de MegaUpload aurait dépassé les 250.000 inscriptions en 2 heures de temps ! Victime de son succès, Mega a donc tourné au ralenti tant la demande était massive. Initialement annoncé au Gabon, le site de Kim Dotcom est finalement hébergé en Nouvelle-Zélande à l'adresse mega.co.nz.

Une version légale
Cette nouvelle version du site serait légale car la diffusion des informations se fait sous forme cryptée, et les clés de lecture sont partagées entre inscrits. Leur gestion étant externalisée, le créateur de Mega ne serait donc, aux yeux de la loi, qu'un hébergeur ignorant la teneur des contenus partagés...

Gros potentiel de partage
Comme annoncé, chaque membre bénéficie d'un coffre numérique de stockage gratuit assez méga... de 50 Go. En versions payantes et plus élaborées, Mega propose 3 tarifs allant de 10 à 30 Euros/mois. Les disponibilités d'espaces varient entre 500 Go et 4 To pour des autorisations de téléchargements allant de 1 To (200 films) à 8 To. Cette nouvelle version du site de Kim Dotcom devrait évoluer pour s'enrichir d'une messagerie instantanée et de modules collaboratifs bureautiques de type traitement de texte, tableurs, agenda... Les kits destinés aux développeurs sont d'ailleurs déjà disponibles !

Démêlées judiciaires
Le buzz médiatique orchestré par Kim Schmitz ne le décharge pas de ses démêlées judiciaires aux Etats-Unis. La justice américaine lui reproche d'avoir massivement bafoué les droits d'auteurs, faute pour laquelle il encourt 20 ans de prison. Le patron de MegaUpload est ainsi poursuivi pour s'être enrichi de 175 M$ de manière "criminelle". Libéré sous caution par la justice néo-zélandaise, Kim Schmitz est sous le coup d'une demande d'extradition aux Etats-Unis. L'audience se déroulera en août prochain... A la fermeture de son site créé en 2005, le patron de MegaUpload revendiquait un flux quotidien de 50 millions de visiteurs et 4% du trafic web mondial...

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com