Malgré la réactivation de son compte, Donald Trump n'a "aucune raison" de revenir sur Twitter

Malgré la réactivation de son compte, Donald Trump n'a "aucune raison" de revenir sur Twitter

Elon Musk a décidé de réactiver le compte de l'ancien président américain, après avoir lancé ce week-end un sondage en ligne...

Malgré la réactivation de son compte, Donald Trump n'a 'aucune raison' de revenir sur Twitter
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — "Le peuple a parlé ! Trump sera réintégré. Vox Populi, Vox Dei"... Alors que le compte Twitter de l'ex-président américain avait été suspendu depuis janvier 2021, le nouveau patron du réseau social, Elon Musk, a décidé de réactiver son compte, après avoir lancé ce week-end un sondage en ligne. Quelque 15 millions de votes ont été recueillis, et une courte majorité votants s'est dessinée en faveur d'un retour de Donald Trump sur la plateforme (51,8 % pour, 48,2% contre).

Mais la décision d'Elon Musk ne garantit en rien son retour actif... Samedi, le 45ème président des Etats-Unis a en effet affirmé qu'il n'avait aucun intérêt à revenir sur Twitter. "Je ne vois aucune raison pour ça", a-t-il expliqué, alors qu'il participait à la réunion annuelle des dirigeants de la coalition juive républicaine, à Las Vegas dans le Nevada.

Donald Trump a également indiqué qu'il resterait sur son propre réseau social Truth Social, où, selon lui, l'engagement des utilisateurs est meilleur que sur Twitter, et dont la performance est "phénoménale". Twitter n'a pas répondu à une demande de commentaire.

Plus de 4 millions d'abonnés sur Truth Social

A la suite de l'invasion du Capitole le 6 janvier 2021, la plateforme de microblogging avait, pour rappel, décidé de couper l'accès au réseau social préféré de l'ancien président américain, qui comptabilisait pas moins de 88 millions d'abonnés, "de manière permanente", en raison du risque d'une incitation plus grande à la violence. Son dernier tweet, datant du 8 janvier 2021, indiquait : "A tous ceux qui ont demandé, je n'irai pas à l'investiture le 20 janvier".

Par la suite, Donald Trump, qui cherchait à se venger de Twitter, a lancé fin février son propre réseau social, baptisé Truth Social, qui promet une liberté d'expression totale à ses partisans. Sur cette plateforme, l'ancien président américaine est suivi par un peu plus de 4 millions d'abonnés. Après l'avoir refusée cet été, Google a accepté en octobre dernier d'intégrer l'application, qui était déjà disponible depuis l'App Store d'Apple, dans son Google Play Store....

Les annonceurs appelés à suspendre la publicité sur Twitter

La décision d'Elon Musk de réintégrer Donald Trump a, par ailleurs, été vivement critiquée. "Vous trahissez notre démocratie", a réagi le président de l'organisation de défense des droits civiques NAACP, Derrick Johnson, sur Twitter, tout en appelant "les annonceurs à suspendre les dépenses publicitaires" sur la plateforme.

Citant un message de Donald Trump publié le 5 janvier 2021, dans lequel il affirmait que "le vice-président a le pouvoir de rejeter des grands électeurs choisis de manière frauduleuse", Derrick Johnson a souhaité rappeler que "l'homme derrière ce tweet a incité une violente attaque contre notre Capitole par une foule scandant "Pendez Mike Pence". "Elon Musk vient de le réintégrer. C'est le genre de désinformation que Musk juge acceptable", a-t-il dénoncé...

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !