Proposé par

Logistique : des produits high-tech durablement menacés ?

Logistique : des produits high-tech durablement menacés ?

Pour le cabinet Gartner, le futur de la supply chain sera forcément technologique... D'ici à 2023, la demande de systèmes robotisés de remise des marchandises à la personne va quadrupler !

Logistique : des produits high-tech durablement menacés ?
Crédit photo © Argan

(Boursier.com) — La situation géopolitique de Taïwan sous la menace de Pékin constitue-t-elle une bombe à retardement pour les composants électroniques ? Conditionnant l'avenir de pans entiers de l'économie mondiale, de l'informatique à l'automobile, en passant par la téléphonie, la question a de quoi inquiéter, sachant que plus de 80% des ordinateurs portables et 98% des cartes mères sont fabriqués par des sociétés taiwanaises ! Les multiples goulets d'approvisionnement observés dans le fret maritime et aérien vont-ils se prolonger l'année prochaine ? Les questions sont nombreuses et parfois sans réponse dans le domaine industriel... De quoi inquiéter les chef d'entreprises qui n'ont jamais eu aussi peu de visibilité pour établir leurs budgets 2023.

Les catastrophes naturelles n'avaient d'ailleurs pas attendue les tensions géopolitiques internationales ni la pandémie de Covid-19 pour perturber la 'supply chain' : Incendies, tremblements de terre, tsunamis ont aussi pesé très lourd sur l'économie mondiale ces dernières années... Les températures élevées et, dans certains cas, la sécheresse en Europe ont paralysé d'importantes voies d'eau comme le Rhin l'été dernier, ce qui a imposé des restrictions industrielles supplémentaires...

La supply-chain au coeur de l'innovation et des enjeux technologiques de demain...

Dans ce contexte on ne peut plus tendu, le phénomène de relocalisation de production s'accélère mais n'est pas toujours possible. A plus court terme, les nouveaux outils logistiques ont donc plus que jamais leur mot à dire : l'utilisation du "big data", de l'IA et du cloud est de plus en plus répandue en soutien des chaînes d'approvisionnement. C'est déjà la réalité dans de nombreux secteurs : Parmi les acteurs incontournables qui jouent ici un rôle clé dans cette nouvelle donne technologique, citons Microsoft, IBM, Lenovo, Amazon, ou encore le Français Dassault Systèmes...

Les défis à relever sont souvent à l'origine d'innovations majeures, les entreprises se tournant vers la technologie de pointe pour surmonter les problèmes d'approvisionnement et optimiser l'ensemble du processus, du fabricant au consommateur et à chaque étape intermédiaire : Analyse de données en temps réel, automatisation, numérisation... Incontournables dans le monde du e-commerce?mondial, Amazon et sa supply chain ont vite compris que les données étaient primordiales pour leur développement. Le géant américain a ainsi développé des solutions techniques internes de pointe, avec "Amazon Web Services" sa division spécialisée dans les services de cloud computing à la demande pour les entreprises et particuliers...

Toutes les informations récoltées par Amazon, qui propose de nombreux services dans le calcul, le machine learning, l'IOT ou encore l'analytique, sont collectées et consolidées dans une gigantesque base de données afin d'optimiser l'ensemble de sa logistique, de son transport et de ses coûts...

Un avenir tracé !

Pour le cabinet Gartner, le futur de la supply chain sera donc forcément technologique... D'ici à 2023, la demande de systèmes robotisés de remise des marchandises à la personne va quadrupler pour permettre de faire respecter les distances sociales dans les entrepôts et 50% des entreprises mondiales spécialisées dans la fabrication de produits auront investi dans des plateformes de suivi des transports en temps réel.

D'ici 2025, plus de 50% des organisations de la chaîne d'approvisionnement joueront un rôle de responsable technologique placé directement sous l'autorité du superviseur en chef de la chaîne d'approvisionnement. Et, entre temps, en 2024, 50% des organisations de la chaîne d'approvisionnement investiront dans des applications qui prennent en charge l'intelligence artificielle et des capacités avancées d'analyse...

La blockchain va-t-elle sauver le monde ?

Mieux, pour les chaînes d'approvisionnement, les solutions de blockchain se présentent comme une véritable révolution dans la façon de concevoir les échanges commerciaux et résoudre les problèmes de visibilité qui ont entravé la chaîne d'approvisionnement pendant des décennies...

Le cabinet McKinsey & Company évoque ainsi trois domaines dans lesquels la technologie blockchain pourrait ajouter beaucoup de valeur?:?le "remplacement des processus manuels lents", la "réduction des coûts de transaction informatique de la chaîne d'approvisionnement", ainsi que le "renforcement de la traçabilité".

"L'augmentation de la demande réglementaire et des consommateurs en matière d'informations sur la provenance entraîne déjà des changements... De plus, l'amélioration de la traçabilité ajoute également de la valeur en atténuant les coûts élevés des problèmes de qualité, tels que les rappels, les atteintes à la réputation ou la perte de revenus des produits du marché noir ou gris", souligne le cabinet.

Le cap technologique est tracé pour les années à venir...

eToro est une plateforme d'investissement multi-actifs. La valeur de vos placements peut augmenter ou diminuer. Votre capital est assujetti à un risque. Cette communication est uniquement destinée à des fins d'information et d'éducation et ne doit pas être considérée comme un conseil en investissement, une recommandation personnelle ou une offre ou sollicitation d'achat ou de vente d'instruments financiers.

Pour en savoir plus sur le secteur logistique avec eToroAdvertisement
©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Dossier

Dossier spécial " Logistique "

Dossier spécial " Logistique "

Qui n’a pas entendu parler des ruptures de chaînes d’approvisionnement depuis la crise sanitaire et le début de la guerre en Ukraine ? Pénurie de puces électroniques ou de médicaments, manque de bois, de gaz, ou de certaines denrées alimentaires… La liste est longue et les prix s’envolent face à certaines pénuries ! Le coût des ruptures des chaînes d’approvisionnement pourrait représenter une perte cumulée du PIB de l’ordre de 920 milliards d’euros pour l’ensemble de la zone euro d’ici 2023, ...

Sommaire
Advertisement