»
»
»
Consultation

LinkedIn, le réseau perd la raison

LinkedIn a flambé de plus de 100% pour sa première séance à Wall Street

LinkedIn, le réseau perd la raison
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LinkedIn, qui flambait jeudi dernier de 109% en clôture pour sa première séance de cotations sur le Nyse, a terminé vendredi à Wall Street sous les 100$, à 93,09$, en légère baisse de 1% dans un volume très étoffé de plus 8 millions de pièces traitées, non sans avoir atteint en séance un pic à 106,96$...

Rappelons que LinkedIn Corp avait déjà 'pricé' son introduction en bourse à Wall Street en haut de fourchette à 45$ par titre. Le Groupe avait auparavant rehaussé de 10$ son "range" d'introduction en bourse sur la place américaine, entre 42$ et 45$ par titre... La valorisation du dossier atteint désormais 9 Mds$ à Wall Street.

LinkedIn, réseau aux plus de 100 millions de membres, affiche ainsi de très copieux multiples de valorisation. Le Groupe était rentable en 2010 avec un bénéfice net de 3,4 M$ pour 243 M$ de chiffre d'affaires, et son 1er trimestre 2011 était particulièrement dynamique à 94 M$ de ventes, plus du double de l'année dernière. Le T1 2011 était bénéficiaire, mais il est possible que l'exercice soit en pertes avec les dépenses en infrastructure technologique et force commerciale...

Le Groupe pourrait utiliser une partie des fonds de l'introduction pour de potentielles acquisitions. 4,8 millions de titres ont été offerts par le Groupe, 3 autres millions par le fondateur Reid Hoffman, Bain Capital, McGraw-Hill et Goldman Sachs.

Après cette performance boursière exceptionnelle, y compris pour une introduction en bourse, les opérateurs s'interrogent évidemment sur la valorisation du dossier qui présente des multiples sur bénéfices et chiffre d'affaires propres à rappeler la "belle" époque des années 2000 et 2001... Le Groupe capitalise ainsi 39 fois ses ventes 2010 ! Autant dire que la croissance de la firme devra être plus qu'explosive dans les années qui viennent pour justifier une telle frénésie.

Le DG Jeff Weiner de LinkedIn a estimé que cette flambée boursière "n'était pas nécessairement indicative de quoi que ce soit". "Le marché fera ce qu'il fera", a déclaré sans plus de précision le dirigeant...

Un spécialiste des introductions en bourse nuance aussi la performance, jugeant que si Facebook était entré en bourse à New York avant LinkedIn, l'attrait de la nouveauté n'aurait alors certainement pas dopé à ce point la valeur du réseau social professionnel.

©2011-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

LinkedIn, le réseau perd la raison

Partenaires de Boursier.com