Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Limitation à 80km/h : Edouard Philippe "ouvert à la discussion"

Limitation à 80km/h : Edouard Philippe "ouvert à la discussion"

Le Premier ministre dit rester fier de cette décision qui a permis de sauver de nombreuses vies sur les routes depuis juillet 2018...

Limitation à 80km/h : Edouard Philippe 'ouvert à la discussion'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que la limitation de vitesse à 80km/h est régulièrement décriée, le Premier ministre, Edouard Philippe, s'est de nouveau exprimé sur le sujet dans une interview au 'Figaro'. Il se dit fier d'avoir pu sauver des vies...

Les départements choisiront...

Interrogé sur le possible retour à une vitesse plus élevée sous la pression des opposants à cette loi, Edouard Philippe a répondu : "Un article issu du Sénat propose que les présidents de conseils départementaux peuvent remonter la limitation de vitesse. Le président a pris des engagements, la majorité voudra se faire entendre, il y aura un débat parlementaire et on trouvera sans doute une excellente solution".

Malgré tout, le Premier ministre a tenu à souligner que le nombre de morts sur les routes l'année dernière avait considérablement baissé : "En 2018, nous avons obtenu les meilleurs résultats de l'histoire de la sécurité routière. Cela représente tout de même encore plus de 3.200 morts", a-t-il rappelé...

Pour moins de morts chaque année

Alors qu'il était initialement contre tout retour en arrière sur la décision d'abaisser la vitesse des routes secondaires à 80km/h, mise en place en juillet 2018, la position du Premier ministre a évolué depuis le Grand débat national, le gouvernement ayant décidé d'assouplir sa position...

Dans les prochains, mois, les conseils départementaux pourraient ainsi avoir la possibilité de rehausser la vitesse à 90 km/h sur certaines portions de route jugées non accidentogènes.

Selon des expertises, 300 à 400 vies pourraient être sauvées et 2 à 3.000 accidents graves évités chaque année grâce à cette mesure.

Pourtant, nombreux sont ceux dans l'opposition qui contestent ces chiffres. Une loi en discussion sur les mobilités devrait donc faire avancer les choses sur le sujet...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com