»
»
»
Consultation

Les VTC veulent bénéficier des mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants

Les VTC veulent bénéficier des mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants

Les chauffeurs VTC demandent à bénéficier des mêmes dispositifs que ceux dont disposent les taxis : le remboursement d'une partie des taxes sur les carburants.

Les VTC veulent bénéficier des mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Si les prix à la pompe ont tendance à diminuer depuis début octobre dans le sillage de la baisse des cours du brut, ils cristallisent toutes les attentions ces derniers jours. La revendication des VTC arrive dans un contexte tendu pour le gouvernement après une semaine de mobilisation des "gilets jaunes".

Selon les informations de France Info, Teddy Pellerin, le cofondateur de Heetch, demande que les VTC puissent bénéficier d'une détaxation partielle de leurs frais d'essence comme c'est déjà le cas pour les taxis. Ils sont remboursés à hauteur d'une trentaine de centimes par litre...

Un secteur concurrentiel

"On est sur un secteur concurrentiel, indique le patron de la plateforme... On prend des commissions plus basses. On essaie d'être plus rentable que les autres plateformes. Si on augmente les prix, qu'on est plus cher que tout le monde, c'est difficile d'avoir plus de passagers".

Pour arriver à ses fins, l'homme s'appuie sur le principe d'égalité devant la loi. Si un chauffeur VTC demande le remboursement de ses frais à l'administration et que cela lui est refusé, "il va attaquer", réplique Teddy Pellerin, "cela peut finir en question prioritaire de constitutionnalité", conclut-il.

Des professionnels inquiets

Les professionnels des transports sont frappés de plein fouet par la fluctuation des prix de l'essence et du diesel. Début octobre, le prix du gazole avait culminé à près de 1,55 euro en moyenne, un record historique, et le litre d'essence SP-95 à 1,57 euro.

Près de six semaines plus tard, les cours du pétrole ont plongé de 30%, et cette baisse a donc été partiellement répercutée sur les prix à la pompe en France. En fin de semaine dernière, le litre de gazole coûtait ainsi en moyenne 1,45 euro, en baisse de 5% par rapport à son pic de début octobre et celui de SP-95 est redescendu à 1,46 euro, soit un recul de près de 7,5%.

Depuis le début de l'année, les deux variétés de carburant restent toutefois en hausse de 5,1% pour le gazole et de 6% pour le SP-95...

Une hausse des taxes en 2019

Si le gouvernement maintient le cap en termes de fiscalité écologique, les taxes sur le diesel seront en hausse de 6,5 centimes d'euro par litre et celles sur l'essence progresseront de 2,9 centimes. Des augmentations auront aussi lieu en 2020 et 2021 et 2022...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com