»
»
»
Consultation

Les universités sont peu à peu évacuées

En attendant la décision que doit rendre le tribunal de Toulouse concernant l'évacuation de l'université Toulouse 2 Jean Jaurès, la Sorbonne nouvelle a été évacuée lundi matin, sur la demande de son président...

Les universités sont peu à peu évacuées
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après l'évacuation de l'université de Tolbiac par les forces de l'ordre le 20 avril dernier, la police est intervenue lundi matin à l'université Paris 3-Sorbonne nouvelle, sur le site de Censier, dans le 5ème arrondissement. Une opération menée tambour battant dans cet établissement qui était bloqué depuis le 8 avril dernier...

Une évacuation "pour éviter un drame"

“Effectuée dans le cadre d'une réquisition de la force publique formulée par le président de l'université de Paris 3, cette évacuation, qui a concerné une cinquantaine de personnes, s'est faite dans le calme et sans aucun incident”, a indiqué la préfecture de police.

C'est en effet le président de l'université qui a souhaité cette intervention, ce dernier ne pouvant plus assurer la sécurité du site.

Si l'opération s'est passée sans incident, à l'intérieur de l'université, de nombreuses dégradation ont été découvertes... “Tous ces éléments sont en cours de constatations aux fins d'exploitation dans un cadre judiciaire”, a indiqué la préfecture. Plusieurs centaines de bouteilles vides et du matériel destiné à confectionner des engins incendiaires ont également été trouvés.

Les Français opposés à ces blocages

Petit à petit, les forces de l'ordre reprennent donc le contrôle des universités bloquées par les étudiants... Il n'en reste aujourd'hui que quelques-unes, dont l'université de Lyon 2 et Rennes 2.

Les étudiants manifestent contre la réforme lancée par le gouvernement, qui comporte notamment l'introduction d'une part de sélection à l'entrée des universités.

Les Français sont cependant majoritairement opposés à la mobilisation étudiante qui sévit depuis près d'un mois. Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting, ils sont 55% à y être hostiles. La réforme de la sélection sur dossier à l'entrée des universités est ainsi soutenue par 52% des personnes interrogées...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Les universités sont peu à peu évacuées

Partenaires de Boursier.com