Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Les retraités descendent dans la rue pour leur pouvoir d'achat

Les retraités descendent dans la rue pour leur pouvoir d'achat

"Est-on riche quand on gagne 2.000 euros bruts ?", s'interrogent les syndicats, qui reprochent au gouvernement de les opposer aux plus jeunes.

Les retraités descendent dans la rue pour leur pouvoir d'achat
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les retraités sont dans la rue ce mardi, pour un nouvel épisode de contestation. Leur intersyndicale (CGT Retraités, FO-UCR, CFTC Retraités, CFE-CGC Unir, FSU, Solidaires Retraités, FGR Fonction publique, l'association Loisirs solidarité et retraités, et Ensemble et solidaires) a lancé cet appel, même si les retraités ne sont pas concernés par la réforme voulue par Emmanuel Macron.

Ils profitent néanmoins de cette actualité pour demander l'indexation de leurs pensions sur l'inflation, le maintien et l'amélioration des pensions de réversion, et une annulation totale de la hausse de la CSG. Ils refusent aussi le passage de la retraite par répartition à la retraite par point, selon le communiqué qu'ils ont publié, et réclament qu'aucune pension ne soit inférieure au SMIC...

Pensions bloquées depuis 5 ans

Les syndicats de retraités ont adressé un courrier au Premier ministre, en amont de la mobilisation. "A part quelques mesures symboliques, nos pensions sont restées bloquées depuis environ cinq années", écrivent-ils... "Les retraités se sentent de trop, exclus, dénigrés, méprisés, traités d'égoïstes, coûtant trop cher à la société. On les oppose aux jeunes. On oppose les retraités 'riches', ceux qui gagnent plus de 2.000 euros de pension brute, aux retraités pauvres. Est-on riche quand on gagne 2.000 euros bruts ?", s'interrogent-ils...

Complémentarité

Les syndicats appuient sur la complémentarité avec le mouvement contre la réforme des retraites. Initialement prévu pour 2019 avant d'être reporté à l'été 2020 tant le dossier est sensible, le texte a fait l'objet de plusieurs journées d'action ces dernières semaines et de nouvelles mobilisations sont en préparation d'ici la fin de l'année.

Le projet de réforme vise à faire fusionner les 42 régimes existants d'ici 2025 en un système unique par points. De nombreuses inconnues demeurent toutefois notamment concernant la durée de cotisation ou le calcul du nombre de points.

L'équation s'annonce complexe pour l'exécutif qui a fait du retour à l'équilibre du système des retraites une condition de mise en place de la réforme en 2025 et qui composer avec des comptes de l'assurance vieillesse dans le rouge.

Règles d'or

Emmanuel Macron a tenté de rassurer la semaine dernière, lors d'un long débat de plus de trois heures sur les retraites organisé à Rodez dans l'Aveyron. Il a promis des "règles d'or" pour fixer la valeur du point qui déterminera à l'avenir le montant des retraites, tout en rappelant qu'il faudra équilibrer les comptes du régime de retraite...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com