»
»
»
Consultation

Les recruteurs et les demandeurs d'emploi sont-ils nuls en français ?

Les recruteurs et les demandeurs d'emploi sont-ils nuls en français ?

11 fautes en moyenne dans les annonces d'emploi en 2018 contre 5 en 2015, 15 dans les CV et lettres de motivation en 2015 et plus de 17 en 2018...

Les recruteurs et les demandeurs d'emploi sont-ils nuls en français ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C'est la rentrée des classes... Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, a ramassé les copies et corrigé 100 CV et 100 annonces d'emploi pris au hasard. Résultats : les qualités rédactionnelles des demandeurs d'emploi et des recruteurs sont aussi mauvaises les unes que les autres et le niveau a encore baissé depuis 2015...

La moyenne des recruteurs baisse encore !

En 2015, les recruteurs faisaient en moyenne 1 faute dans une annonce d'emploi et plus de 4 pour les erreurs de majuscules, ponctuations et segmentations. En 2018, c'est pire ! 11 fautes au total avec en moyenne 2 erreurs d'orthographe et d'homophonie, 2 fautes de conjugaison et d'accords et plus de 7 coquilles de majuscules, ponctuation et de segmentation.

Les demandeurs d'emploi ne passeront pas en classe supérieure...

Rien ne va plus du côté des CV et des lettres de motivation... Il y a trois ans, la moyenne des erreurs était de 15 par document. En 2018, les CV des Français contiennent jusqu'à 17 fautes.

Dans le détail, les femmes comptabilisent 4 erreurs d'orthographe et d'homophonie et les hommes 5. Les fautes de conjugaison et d'accord grimpent à 3 pour les femmes et 4 pour les hommes. Enfin, les règles concernant les majuscules, la ponctuation et la segmentation semblent de moins en moins connues puisque les femmes font 8 erreurs de ce type et les hommes plus de 10 !

"Moi fair des fôtes ? Peut-être..."

Les français sont de plus en plus conscients de leurs lacunes en orthographe et en grammaire. Ainsi, en 2015, 61% des personnes interrogées pensaient ne pas faire d'erreurs alors que ce chiffre baisse à 49% en 2018...

Paradoxalement, cette prise de conscience les préoccupe moins qu'il y a trois ans. En effet, 91%des Français relisent leur CV ou leur lettre de motivation en 2018 alors qu'ils étaient plus de 94%à le faire en 2015.

Bien écrire, "c'est pas important !"

A la question "Pensez-vous que la grammaire et l'orthographe sont importantes pour décrocher un job ?", plus de 11% des Français pensent que "non". Ce pourcentage augmente considérablement puisqu'il n'était que de 6% seulement en 2015 !

De plus, pour 56% des personnes interrogées, il existe des métiers pour lesquels la maîtrise de la langue française n'est pas du tout nécessaire... Un chiffre qui a également augmenté en 2018 de près de 5 points par rapport à 2015.

Des recruteurs toujours passifs face aux erreurs

Déjà en 2015, 93% des demandeurs d'emploi déclaraient que les recruteurs n'indiquaient jamais si leur CV et lettre de motivation comportaient des fautes... En 2018, ils sont plus de 96% dans ce cas, soit seulement 4% de recruteurs qui profitent d'un entretien d'embauche pour signifier des erreurs de français...

"Relire ?! Pour quoi faire ?"

Même si une aide serait la bienvenue, seulement 30% des Français font relire systématiquement leur CV ou lettre de motivation à une autre personne afin de détecter les éventuelles fautes.

Ainsi, plus de 36% ne font jamais corriger leurs documents par quelqu'un d'autre et laissent donc passer toutes les erreurs commises...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com