»
»
»
Consultation

Les radars devraient encore rapporter 12% de plus en 2019

Les radars devraient encore rapporter 12% de plus en 2019

Les recettes liées aux radars devraient atteindre plus d'un milliard d'euros en 2019 selon le projet de loi de finance du gouvernement...

Les radars devraient encore rapporter 12% de plus en 2019
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les radars devraient rapporter encore plus en 2019, selon le journal 'Les Echos', qui s'est penché sur le projet de loi de finance du gouvernement... Le document prévoit une hausse de 12% des recettes issues de ces contrôles automatisés par rapport à 2018. La somme collectée serait de 1,04 milliard d'euros, contre un peu plus de 900 millions cette année...

Selon le quotidien économique, le chiffre atteindrait même 1,23 milliard, en ajoutant les majorations après impayés, ce qui représenterait une augmentation de 50% par rapport à l'année 2016.

Limitation à 80km/h

La limitation à 80km/h, entrée en vigueur début juillet sur 400.000 km de routes secondaires, a engendré une hausse du nombre de conducteurs flashés. Sur le seul mois de juillet 2018, les radars se sont déclenchés deux fois plus que l'année précédente à la même période soit 260.000 flashs supplémentaires.

Une tendance qui devrait se poursuivre. Selon les documents budgétaires, cette seule mesure entraînera "le doublement du nombre d'infractions enregistrées par les radars" situés sur les voies concernées.

Le surplus de recettes doit financer la modernisation d'établissements de santé. L'abaissement de la limitation de vitesse avait pour ambition de diminuer le nombre de morts sur les routes. En août, le nombre de décès a chuté de 15,5% en France métropolitaine, sans qu'un lien direct ne puisse toutefois être établi avec la mise en place de la mesure. Le document budgétaire reconnaît d'ailleurs que la vitesse moyenne à laquelle roulent les Français est restée "stable" depuis 2012.

Des voitures radars

Dans les années à venir, le gouvernement ne souhaite pas déployer de nouveaux radars. Le parc restera de 4.700 appareils en 2019, mais leur typologie devrait changer. Aux radars fixes, l'exécutif préfère des dispositifs autonomes, à l'instar de ceux installés dans les zones de chantier, et les voitures radars.

Ces véhicules banalisés sont gérés par des sociétés privées et flashent en toute discrétion sur les routes. La mesure est expérimentée en Normandie mais d'autres régions devraient suivre : trois de plus seraient "bénéficiaires de cette externalisation en 2019"...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com