»
»
»
Consultation

Les personnalités qui ont marqué l'actualité en 2018

Les personnalités qui ont marqué l'actualité en 2018

Les patrons de groupes ne sont pas en reste avec Elon Musk, Carlos Ghosn ou Marc Zuckerberg...

Les personnalités qui ont marqué l'actualité en 2018
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Politique, business, sport, culture et médias... Quelles personnalités ont bénéficié de la plus forte exposition médiatique en 2018 ? edd, éditeur de Press'edd, plateforme no1 de services de veille-médias a présenté la 6ème édition de son palmarès des 1.000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française.

Comme chaque année, le Président de la République occupe la 1ère place des classements (général et politique). L'actualité sociale particulièrement brûlante d'Emmanuel Macron en fin d'année aura conforté ce statut...

Donald Trump, toujours hyperactif sur Twitter, confirme quant à lui son influence dans les débats hexagonaux et se maintient 2ème du palmarès politique juste devant le Premier ministre Edouard Philippe, tandis que Vladimir Poutine, 6ème, et Angela Merkel, 8ème, contribuent à donner une coloration internationale au Top 10 de cette catégorie... Une présence des personnalités étrangères forte également au-delà des premières places (42% des personnalités politiques des 1.000 de la presse).

Le football au sommet

Incontournable, la Coupe du monde de football a marqué de son empreinte le haut du classement de l'édition 2018 avec deux représentants dans le Top 5 (Kylian Mbappé, 4ème, + 8 places par rapport à 2017 et l'entraîneur de l'Equipe de France Didier Deschamps, 5ème, + 15 places) et pas moins de 11 autres joueurs internationaux présents dans le Top 50. Un Mondial qui donne d'ailleurs une impulsion nouvelle à la catégorie sport qui est, pour la première fois, la plus représentée dans le classement (45% des personnalités)...

Toutefois, avec 28% des personnalités, la politique reste bien présente, forte d'une actualité nationale et internationale riche. Alexandre Benalla, après le scandale suscité par l'affaire éponyme, fait son entrée dans le classement directement à la 56ème place, enregistrant la plus forte progression de citations avec un gain de 1 428 places par rapport à 2017...

Les démissions successives des ministres de la Transition écologique et solidaire et de l'Intérieur ont également mobilisé les rédactions : Gérard Collomb prend la 7ème place du classement (+ 16 places), devant Nicolas Hulot, 11ème (+ 8 places).

Des opposants dans l'ombre

A noter, du côté des leaders des partis d'opposition, les baisses significatives de Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, passée de la 3ème place en 2017 à la 14ème cette année et de Jean-Luc Mélenchon, président de La France insoumise, désormais à la 16ème place contre la 6ème précédemment. Laurent Wauquiez gagne quant à lui 6 places, passant de la 25ème position à la 19ème. Elu en mars dernier premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure reste assez loin derrière, en 64ème position, malgré un saut de 154 places.

Le classement est également marqué par les tensions qui ont jalonné l'année politique européenne... Angela Merkel, chancelière réélue en mars dernier qui a dû faire face aux inquiétudes liées à la crise migratoire traversant son pays, se classe 12ème. Theresa May, en pleine tourmente sur le Brexit, se positionne 18ème. Enfin, Matteo Salvini, nouveau Vice-président du Conseil des ministres italien et chef de file de la Ligue du Nord, fait son entrée dans le classement à la 33ème place (+ 1 291 places par rapport à 2017).

On note par ailleurs dans les 3 plus fortes entrées du Top 1.000, la présence aux côtés de Matteo Salvini, de Luigi Di Maio (121ème, + 1.303 places) dirigeant du Mouvement 5 étoiles et ministre italien du Développement économique, du Travail et des Politiques sociales...

Les femmes moins visibles

Paradoxalement, alors que les questions de parité, de représentativité et de mobilisation contre la violence faite aux femmes semblent occuper une place centrale dans le débat public, notamment à la faveur de mouvements tels que celui de 'MeToo', leur visibilité dans la presse française est en baisse... Présentes en 2017 à hauteur de 16,9% dans les 1.000 personnalités les plus médiatisées, elles ne sont plus que 15,3% en 2018. Il s'agit du deuxième niveau le plus bas enregistré depuis 2013... Effet mécanique d'une plus grande visibilité des joueurs masculins de l'équipe de France de football ?

De nationalité française à plus de 60%, les femmes du Top 1.000 enregistrent 13% du total des citations. Un résultat un peu plus encourageant du côté des Unes de la presse écrite : elles sont 22%à y avoir été citées en 2018.

Concernant la répartition par catégorie, les personnalités féminines sont, cette année encore, majoritairement issues du domaine de la culture et des médias (45%, -2 points par rapport à 2017). Pour autant, c'est dans la sphère politique qu'elles sont le plus visibles : Angela Merkel, Marine Le Pen, Theresa May, Agnès Buzyn, Elisabeth Borne... Parmi les 50 premières personnalités féminines du classement, 26 en sont issues. Les sportives gagnent 6 points par rapport à l'année passée (19%) et les femmes de la catégorie business demeurent, quant à elles, extrêmement discrètes (1%).

Business is business

Le Top 10 de la catégorie business raconte une année d'affaires en tout genre. Marc Zuckerberg, no1 du classement, pris dans la tourmente de l'utilisation politique abusive des données collectées par Facebook, a tenté une "tournée mondiale d'excuses" largement raillée par les médias.

Une année folle également pour Elon Musk : après le lancement réussi de la fusée Falcon Heavy et l'expédition d'une Tesla Roadster dans l'espace avec "Life on Mars" de David Bowie en fond sonore, le milliardaire américain s'est vu accusé par le gendarme boursier américain (la SEC) d'avoir trompé les investisseurs dans un tweet affirmant qu'il pensait retirer le groupe de la Bourse.

4ème, juste derrière le médiatique Président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, Guillaume Pepy, patron de la SNCF, a dû faire face à un mouvement de grève contre la réforme voulue par le gouvernement. Carlos Ghosn, incarcéré au Japon pour des soupçons de fraudes fiscales notamment, se classe 5ème...

Et les médias ?

Feuilleton aux multiples rebondissements, "l'affaire de la succession de Johnny Hallyday" n'a cessé de tenir les médias en haleine tout au long de l'année. Illustration de cet intérêt marqué, la 1ère place occupée dans le classement culture et médias par Laeticia Hallyday (+ 439 places par rapport à 2017), devant les enfants de la star du rock français nés de précédentes unions, Laura Smet (2ème) et David Hallyday (4ème).

Largement commenté cette année également, l'affrontement, au coeur de l'aéroport d'Orly, des rappeurs Booba (6ème avec + 299 places) et Kaaris en août dernier. Ce dernier enregistre par ailleurs la plus forte progression de la catégorie avec +1.069 places.

A noter, un peu plus d'un an après les premières accusations portées à son encontre et le séisme mondial qui a suivi, Harvey Weinstein, inculpé en mai dernier, se classe 3ème de cette catégorie "médias et spectacles"...

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com