»
»
»
Consultation

Les libraires français dénoncent les ravages de la "pieuvre" Amazon

Les libraires français dénoncent les ravages de la "pieuvre" Amazon

L'influence grandissante de la "pieuvre Amazon" fait l'objet d'une compagne du Syndicat de la librairie française (SLF)...

Les libraires français dénoncent les ravages de la 'pieuvre' Amazon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Syndicat de la librairie française (SLF) s'inquiète ouvertement, à l'occasion du Salon du Livre qui a fermé ses portes hier lundi à Paris, de l'influence dévastatrice d'Amazon.

Les libraires y dénoncent la "stratégie tentaculaire" du géant du e-commerce américain. Ils s'appuient pour cela sur le rapport de l'institut américain de recherche ILSR (Institute for local self-reliance) intitulé "Amazon, cette inexorable machine de guerre qui étrangle la concurrence, dégrade le travail et menace nos centres-villes".

Marché tronqué

Le document, publié aux États-Unis en novembre 2016, met notamment en avant la puissance de la market-place d'Amazon, "de ses infrastructures logistiques et de son service de stockage de données (Amazon web services)".

Grâce à ces armes, "Amazon a dorénavant la faculté de fixer les conditions d'accès au marché pour des milliers d'entreprises qui sont par ailleurs ses concurrents".

Fermeture des commerces

Le rapport estime qu'Amazon a détruit 150.000 emplois de plus qu'il n'en a créé... Le SLF, qui regroupe plus de 600 librairies de toutes tailles, généralistes ou spécialisées, s'inquiète aussi de la menace que constitue le groupe américain en matière de liberté : grâce à sa "connaissance millimétrique de nos habitudes et de nos goûts, conjuguée aux possibilités de l'intelligence artificielle sur laquelle il investit massivement et à l'introduction, au coeur de notre vie quotidienne, des appareils connectés qu'il développe, Amazon ne se contentera plus de connaître nos choix, il les orientera ou, pire, nous les dictera !", redoutent-ils...

Ils écrivent aussi que la "pieuvre Amazon" a entraîné la "fermeture de commerces indépendants en centre-ville, la disparition de centres commerciaux, et le tarissement des ressources fiscales"...

Une mission d'évaluation parlementaire est justement en cours à propos de la loi de juillet 2014, dite loi "anti-Amazon", qui encadre les conditions de la vente à distance des livres - interdiction de la gratuité des frais de port cumulé au rabais de 5% sur les prix des livres.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com