»
»
»
Consultation

Les investisseurs se veulent optimistes sur la croissance du continent africain

Les investisseurs se veulent optimistes sur la croissance du continent africain

Le Top 5 des pays les plus attractifs consacre cette année la Côte d'Ivoire, le Kenya, le Nigéria, Ghana et Afrique du Sud, évinçant du tableau l'Ethiopie et le Sénégal prisés l'an dernier...

Les investisseurs se veulent optimistes sur la croissance du continent africain
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Havas Horizons, l'offre de conseil dédiée aux nouveaux pays émergents de l'agence Havas Paris et de l'Institut Choiseul publie, pour la 4e année consécutive, son baromètre sur la perception des investisseurs internationaux de l'économie africaine à horizon 2023...

Cette année encore, les investisseurs internationaux (92%) réaffirment leur optimisme et renouvellent leur confiance quant aux perspectives économiques du continent à horizon 2023. Ils sont aussi une grande majorité (80%) à envisager de renforcer leurs positions.

Le 'Top' 5 des pays les plus attractifs consacre cette année la Côte d'Ivoire, le Kenya, le Nigéria, Ghana et Afrique du Sud, évinçant du tableau l'Ethiopie et le Sénégal prisés l'an dernier.

Services financiers en tête

Les secteurs d'activité favoris demeurent, comme l'an dernier, les services financiers, la grande distribution et l'énergie qui constituent le TOP 3. Mais les services financiers, liés à la bancarisation du continent et à l'accès à un éventail de services bancaires de plus grande qualité, trustent cette année la 1ère place (23%).

La grande distribution arrive naturellement en 2e position (16%), portée par l'émergence d'une classe moyenne et l'augmentation de la demande intérieure. L'énergie s'en trouve ainsi reléguée à la 3ème place...

Innovation et nouvelles technologies

L'engouement pour ces secteurs se couple d'un intérêt nouveau pour l'innovation et les nouvelles technologies qui recèleraient un important potentiel (98%) . Les sondés croient en l'émergence d'un modèle spécifique africain (76%) et souhaitent renforcer leurs investissements dans ces secteurs (68%). Le Kenya et l'Afrique du Sud sont, dans l'ordre, les premiers ciblés devant le Rwanda, le Nigéria et le Sénégal.

Toutefois, l'instabilité politique (23%), le climat des affaires et la corruption (19%) sont encore considérés comme des freins.

"La croissance inclusive durable de l'Afrique soutenue par le dynamisme de sa jeunesse et sa participation à la croissance mondiale sera conditionnée par sa capacité à financer les projets mais aussi à placer l'innovation comme la priorité de son développement dans tous les secteurs de l'économie" explique Jean-Philippe Dorent, Directeur général d'Havas Horizons. "L'émergence d'un modèle spécifique africain semble une certitude pour une majorité d'acteurs économiques et c'est une bonne nouvelle pour l'Afrique."

Méthodologie : Le baromètre Havas Horizons 2018 a interrogé en mars & avril 2018 un panel de près de 50 des plus grandes institutions financières et bancaires (analystes senior, directeurs financiers, directeurs Afrique, CEO... ) exerçant une activité en Afrique, au fait des enjeux du continent et contribuant activement à son développement économique. Cette enquête, réalisée par le biais d'un questionnaire Surveymonkey, a été renforcée par une série d'entretiens individuels avec des acteurs économiques de premier plan en Afrique...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com