»
»
»
Consultation

Les intentions d'embauche restent stables en France

Les intentions d'embauche restent stables en France

Elles augmentent dans le transport et la logistique, mais diminuent dans le secteur manufacturier et les industries extractives...

Les intentions d'embauche restent stables en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'économie française résiste... D'après l'Insee, le produit intérieur brut a progressé de 0,3% au premier trimestre de 2019. Un chiffre légèrement inférieur aux attentes, mais qui reste comparable aux évolutions observées aux troisième et quatrième trimestres 2018.

Selon le baromètre ManpowerGroup des perspectives d'emploi pour le 3e trimestre 2019, en dépit des inquiétudes qui commencent à poindre du côté de la construction et de l'industrie manufacturière, les carnets de commandes restent bien remplis. Parallèlement, les recrutements augmentent... D'après l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), les embauches en CDI ont progressé de 2,4% au premier trimestre.

Pour le troisième trimestre, les intentions d'embauche restent au même niveau qu'au trimestre précédent...

Le Sud en berne

Les intentions d'embauche sont stables dans le Nord, à Paris et dans le Centre-Ouest. Elles ralentissent dans le Sud et le Centre-Est (respectivement -3 et -1 points par rapport au trimestre précédent).

Le secteur des transports et de la logistique manifeste des intentions d'embauche en forte hausse : 11 points de plus par rapport au trimestre précédent, et 7 points sur un an.

En revanche, le ralentissement se fera sentir dans l'industrie manufacturière : les intentions d'embauche perdent 11 points par rapport au trimestre précédent.

Question de taille

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d'embauche les plus favorables : 3 points de plus qu'au trimestre précédent.

Dans les petites entreprises, elles diminuent de -3 points par rapport au trimestre précédent, mais progressent de 2 points en un an...

"Ce baromètre reflète la résistance de l'économie française", commente Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup France. "Les chefs d'entreprise adoptent une attitude mesurée, dans un contexte où la France conserve un rythme de croissance correct, mais risque de pâtir du ralentissement des autres pays, Allemagne et Chine en tête".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com