Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Les îles Caïmans ne font plus partie de la liste européenne des paradis fiscaux

Les îles Caïmans ne font plus partie de la liste européenne des paradis fiscaux

Les îles Caïmans et le sultanat d'Oman "ont été retirés de la liste, après avoir adopté les réformes nécessaires pour améliorer leur cadre de politique fiscale", ont indiqué les ministres européens des Finances.

Les îles Caïmans ne font plus partie de la liste européenne des paradis fiscaux
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Quelques mises à jour sont intervenues dans la liste noire européenne des paradis fiscaux... L'Union européenne a en effet décidé de retirer mardi le sultanat d'Oman et les îles Caïmans de sa liste des juridictions "non coopératives" en matière fiscale, visant à "promouvoir la bonne gouvernance dans le monde".

Les îles Caïmans, qui avaient rejoint la liste en février dernier et Oman "ont été retirés de la liste, après avoir adopté les réformes nécessaires pour améliorer leur cadre de politique fiscale", ont ainsi annoncé les ministres européens des Finances dans un communiqué.

Le territoire britannique d'outre-mer a adopté le mois dernier de nouvelles réformes sur les fonds d'investissement collectif... De son côté, Oman a été considéré comme "conforme" à tous ses engagements après avoir ratifié la Convention de l'OCDE sur l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale et adopté plusieurs réformes, précise le Conseil de l'Union européenne.

Les îles d'Anguilla et de la Barbade ajoutées

À l'inverse, les îles d'Anguilla et de la Barbade ont été ajoutées à cette liste de l'UE, "à la suite des rapports d'examen" publiés par le Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements fiscaux, qui ont permis de les qualifier respectivement de "non conforme" et "partiellement conforme" aux normes de transparence...

Ainsi, 12 juridictions restent sur la liste des juridictions non coopératives, qui doit être mise à jour deux fois par an : Anguilla, la Barbade, les Samoa américaines, les Fidji, Guam, Palau, Panama, Samoa, les Seychelles, Trinité-et-Tobago, les îles Vierges américaines et Vanuatu.

Oxfam dénonce cette décision

"Si nous nous félicitons de l'ajout de la Barbade, la suppression des îles Caïmans, l'un des paradis fiscaux les plus notoires du monde, de la liste noire des paradis fiscaux de l'Union européenne, démontre une nouvelle fois que les critères européens ne fonctionnent absolument pas !", a réagi Caroline Avan, porte-parole d'Oxfam.

"Si elle veut que sa liste soit crédible, l'UE doit absolument renforcer ses critères pour inclure les pays où le taux d'imposition des sociétés est nul et les pays où les investissements des entreprises dépassent de très loin leur niveau d'activité économique réelle", a estimé l'ONG...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !