»
»
»
Consultation

Les "Gilets jaunes" élisent des représentants, Emmanuel Macron s'exprime ce matin

Les "Gilets jaunes" élisent des représentants, Emmanuel Macron s'exprime ce matin

Le mouvement s'organise, pour tenter de rencontrer le gouvernement, avant la prochaine journée de mobilisation prévue samedi. Emmanuel Macron déplore de son côté des "scènes de guerre" dans les manifestations de ce week-end.

Les 'Gilets jaunes' élisent des représentants, Emmanuel Macron s'exprime ce matin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Emmanuel Macron a estimé lundi qu'il fallait répondre aux inquiétudes et aux angoisses que traduit le mouvement des "Gilets jaunes", alors que 100.000 personnes se sont rassemblées samedi à Paris et en province pour de nouvelles manifestations, émaillées de violences notamment sur les Champs-Elysées...

Le président a déploré les "scènes de guerre" au cours de certaines manifestations, a déclaré le porte-parole du gouvernement. La réponse doit être un changement de méthode, mais pas un changement de cap, a ajouté le président de la République, qui s'exprimera ce mardi à 10H30 sur les enjeux de la transition écologique, a poursuivi Benjamin Griveaux à l'issue du conseil des ministres...

"Haut conseil pour le climat"

Dix jours après le début du mouvement des "Gilets jaunes", le chef de l'Etat réunit les membres du Conseil national de la transition écologique (CNTE) pour "préciser le cap et la méthode de la transition" et dévoiler les grandes lignes de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE).

Un "Haut Conseil pour le climat", placé sous l'autorité du Premier ministre et composé d'experts, sera à cette occasion mis en place avec pour mission d'intervenir "sur toutes les politiques publiques" et de s'assurer de la "soutenabilité sociale et économique de ces politiques".

500 ME d'aides supplémentaires

Face à la colère des manifestants, le gouvernement met en avant les 500 millions d'euros d'aides supplémentaires annoncées mi-novembre (création d'une surprime à la conversion automobile en janvier 2019 pour les 20% des Français les plus modestes, augmentation de 50 euros du chèque énergie et élargissement du dispositif des indemnités kilométriques...).

Pas question donc, comme le réclament les "Gilets jaunes" et une partie de l'opposition, de revenir sur la hausse de 6,5 centimes par litre de diesel et 2,9 centimes pour l'essence au 1er janvier 2019.

Les "Gilets jaunes s'organisent"

Pendant ce temps, les "Gilets jaunes" s'organisent. Ils ont annoncé lundi sur les réseaux sociaux qu'ils s'étaient dotés de huit "communicants officiels" nationaux pour tenter de rencontrer Emmanuel Macron et le gouvernement... "Ce groupe a pour mission d'engager une prise de contact sérieuse et nécessaire avec les représentants de l'Etat et de son gouvernement", explique un communiqué publié sur l'une des pages Facebook du mouvement de protestation.

C'est une coordination nationale des "Gilets jaunes" qui a procédé à la désignation de ces huit représentants nationaux, tous provinciaux. Parmi eux figurent deux des initiateurs du mouvement, Priscilla Ludosky, auteure d'une pétition contre la hausse des taxes sur les carburants, et Eric Drouet, chauffeur routier de Seine-et-Marne, qui a lancé l'idée d'actions des "Gilets jaunes" dans toute la France le 17 novembre.

"A défaut de rencontre ou de propositions sérieuses lors de cet éventuel échange, les actions se poursuivront et se renforceront jusqu'à l'aboutissement d'une solution concrète", ajoutent ses auteurs. Un appel à une nouvelle mobilisation a été lancé pour la journée de samedi...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com