»
»
»
Consultation

Les émissions de dettes à effet de levier seront portées par les opérations de fusion-acquisition en 2019, mais...

Les émissions de dettes à effet de levier seront portées par les opérations de fusion-acquisition en 2019, mais...

Le risque de volatilité subsiste selon l'agence de notation Moody's !

Les émissions de dettes à effet de levier seront portées par les opérations de fusion-acquisition en 2019, mais...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Si les volumes d'obligation et de prêts à effet de levier demeureront importants en 2019, ils n'égaleront pas pour autant les niveaux de 2018 avec une demande qui devrait demeurer supérieure à l'offre, annonce Moody's Investors Service dans une analyse publiée ce jour...

"L'offre en matière de prêts à effet de levier et d'obligations à haut rendement sera dominée par les opérations de fusion-acquisition en 2019... Les fondamentaux de marché devraient favoriser les opérations de fusion, notamment au travers des démembrements d'entreprises ou par le fait que les fonds de "Private Equity" sont prêts à acquérir des actifs au prix le plus élevé", explique Lucia Lopez, Analyste VP - Senior chez Moody's.

Les investisseurs conserveront un appétit solide pour le risque mais des zones de volatilité peuvent apparaître si les tensions commerciales s'intensifient ou en cas d'accroissement des tensions politiques dans la zone euro.

Une incidence limitée

Les initiatives engagées par les banques centrales sur le plan réglementaire auront une incidence limitée sur les émissions de dette à effet de levier. Les entreprises devrait être en mesure de faire face à la remontée des taux d'intérêts dans la mesure où elles ont tiré parti de la faiblesse des taux d'intérêt pour allonger la maturité de leur dette et ont progressivement augmenté la part de leurs emprunts à taux fixe...

Les protections contractuelles pour les investisseurs ou les structures financières ne devraient pas s'améliorer en raison de la dynamique attendue de l'offre et de la demande. Si l'offre en matière d'opérations de fusion-acquisition se contracte en 2019, les sponsors pourraient être tentés par les flexibilités contractuelles sur le modèle américain pour les transactions les plus attractives et réduire encore les niveaux de protection.

Critères de qualité

La sélection sur des critères de qualité de crédit devrait devenir un enjeu essentiel pour les investisseurs qui se préparent à l'éventualité d'un renversement du cycle et sont de plus en plus prudents sur les crédits aux profils fragiles.

D'après les propres indicateurs de Moody's, le taux de défaut des entreprises européennes notées au rang d'investissement spéculatif se maintiendra autour de 2% en 2019 et les niveaux de liquidité demeureront élevés, mais dans cette catégorie, les décisions de notation prises en 2018 ont eu tendance à avoir suivi une trajectoire négative, Moody's entrevoyant des signes qui laissent présager que la croissance mondiale a atteint un pic...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com