»
»
»
Consultation

Les coupures d'électricité pour impayés repartent en hausse

Les coupures d'électricité pour impayés repartent en hausse

Le service d'information du médiateur national de l'énergie est de plus en plus sollicité par des consommateurs privés d'énergie à la suite d'un impayé.

Les coupures d'électricité pour impayés repartent en hausse
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les Français sont de plus en plus nombreux à ne pas pouvoir régler leur facture d'énergie... Energie-Info, le service d'information du médiateur national, est de plus en plus sollicité par des consommateurs privés de gaz ou d'électricité à la suite d'un impayé.

Les données provisoires pour le 1er semestre 2019, transmises par les fournisseurs, font état d'une hausse de 18% du nombre d'interventions pour impayés, coupures ou réductions de puissance en électricité et de 10% en gaz naturel par rapport au 1er semestre 2018.

Impasse des consommateurs

Conséquence, les sollicitations auprès du médiateur grimpent : 372 demandes sur les trois premiers trimestres de 2019 (contre 165 sur la même période en 2018). "Ce nombre peut sembler faible dans l'absolu, mais il est le signe de l'impasse dans laquelle se trouvent les consommateurs. De plus, ce n'est pas le rôle du médiateur national de l'énergie d'intervenir auprès des fournisseurs en cas de difficultés de paiement", peut-on lire dans un communiqué.

Le médiateur observe que les foyers privés d'énergie par leur fournisseur ont des points communs : ils affichent des factures de régularisation élevées, vivent dans des logements énergivores, sont confrontés à des accidents de la vie, et ont une mauvaise connaissance des recours dans une telle situation.

Echéancier de paiement

En cas de difficultés, le premier réflexe doit donc être de contacter son fournisseur pour essayer d'obtenir un échéancier de paiement, puis de prendre rendez-vous avec les services sociaux de sa commune ou de son département, qui peuvent contacter le correspondant solidarité-précarité du fournisseur pour négocier une facilité de paiement et bénéficier d'aides éventuelles. Autre possibilité : contacter sa caisse de retraite, la CAF, ou une association caritative.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com