»
»
»
Consultation

Les collectivités locales veulent leur propre agence de financement

Les collectivités locales veulent leur propre agence de financement

La crise que traverse la zone euro rend les prêts auprès des banques de plus en plus difficiles...

Les collectivités locales veulent leur propre agence de financement
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La crise des dettes souveraines a renforcé les difficultés de financement auprès des banques pour les particuliers, mais aussi pour les collectivités locales... Ces dernières, porteuses de 71% de l'investissement public, ont donc décidé de créer leur propre agence de financement, afin qu'elle leur accorde des prêts sans avoir nécessairement besoin de passer par les établissements bancaires.

Réunis en Assemblée générale mardi 20 septembre, les membres de l'association pour l'Agence de financement des collectivités territoriales (AEAFCL) qui a vu le jour en 2010, ont décidé de lancer le processus de création, "sur la base du projet de proposition de loi préparé dans le cadre de la mission d'étude", indique l'Association des maires de France. Un rapport et un projet de texte législatif (PPL et projet d'amendement en loi de finances) ont en effet d'ores et déjà été remis cet été...

"L'Agence sera constituée d'un établissement public local et d'une société anonyme (SA)", précise encore l'association. Le capital social initial de cette Agence sera apporté par les collectivités elles-mêmes.

5 raisons majeures encouragent la création de cette agence : la sécurisation de l'accès à la liquidité, la diversification des sources de financement, la simplification et accélération du recours à la ressource financière, l'optimisation du coût de financement et la régulation de l'activité bancaire privée.

Ce type d'agences, pilotées par et pour les collectivités locales et opérant sur les marchés financiers aux meilleurs taux, existent déjà dans les pays nordiques (Suède, Finlande, Norvège, Pays-Bas, Danemark). "Elles n'ont pas connu de problèmes de liquidité pendant la crise financière de 2008 : leurs agences ont agi comme des filets de sécurité et ont accru leurs parts de marchés", défend l'association...

©2011-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com