»
»
»
Consultation

Les classes moyennes menacées de disparition ?

Les classes moyennes menacées de disparition ?

Selon un rapport de l'OCDE publié mercredi soir, les classes moyennes des pays développés ont rétréci depuis 30 ans. A mesure que le coût de la vie a augmenté, elles ont perdu du pouvoir d'achat et ont été déclassées...

Les classes moyennes menacées de disparition ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le sentiment de déclassement que subissent les classes moyennes repose sur des bases bien réelles... Un rapport publié par l'OCDE montre que les classes moyennes des pays développés ont perdu du pouvoir d'achat depuis 30 ans, à mesure que le coût de la vie augmentait...

En conséquence, la classe moyenne s'est rétrécie dans la plupart des pays développés depuis les années 1980, à l'exception notable de la France et en Irlande.

Les millennials moins bien lotis que les baby boomers

Ainsi, dans les 36 pays de l'OCDE, le poids de la classe moyenne -définie comme les ménages dont les revenus sont compris entre 75% et 200% du revenu national médian - s'est réduit pour passer de 64% au milieu des années 1980 à 61% en 2016.

Alors que près de 70% des baby-boomers (nés entre 1943 et 1964) faisaient partie de la classe moyenne lorsqu'ils avaient une vingtaine d'année, ce n'est le cas que pour 60% des millennials (nés entre 1983 et 2002).

L'Organisation de coopération et de développement économiques appelle les pouvoirs publics à agir face à ce constat afin de préserver cette catégorie de la population "cruciale pour une économie prospère et une société cohésive".

Premier facteur négatif, la hausse des prix du logement

Dans ce rapport, intitulé "Sous pression: la classe moyenne en perte de vitesse", l'OCDE relève que depuis 30 ans, les revenus intermédiaires ont connu une progression inférieure d'un tiers à celle du revenu moyen des 10% les plus aisés.

Dans le même temps, le coût des principaux postes de dépenses des ménages de la classe moyenne a augmenté bien plus rapidement que l'inflation, en particulier les prix du logement, qui ont progressé trois fois vite que le revenu médian des ménages au cours des vingt dernières années.

Dans un contexte de précarité croissante de l'emploi, plus de 20% des ménages à revenus intermédiaires dépensent plus qu'ils ne gagnent, ce qui les expose davantage au surendettement que les ménages les plus modestes...

En France, la moitié de la classe moyenne n'arrive pas à joindre les deux bouts

La France, où les transferts sociaux sont très élevés, et l'Irlande, où la croissance économique a été très forte, ont moins souffert de ce phénomène que les autres pays. Dans l'hexagone, la classe moyenne s'est agrandie entre 1985 et 2016.

Pour autant, elle n'a pas été épargnée par les difficultés : ainsi, si 68% des Français appartiennent à la classe moyenne (contre 61% dans l'OCDE), plus de la moitié des ménages de cette catégorie déclarent avoir des difficultés à joindre les deux bouts...

Une complainte qui fait bien sûr écho au mouvement des "Gilets jaunes", qui a surgi à la mi-novembre autour de thématiques liées au pouvoir d'achat et de la pression fiscale trop importante.

Emmanuel Macron doit annoncer à la mi-avril de mesures complémentaires à celle déjà prises en décembre, avant l'organisation du grand débat. En attendant ces annonces, le Premier ministre Edouard Philippe a dit lundi avoir constaté une "immense exaspération fiscale" et a promis de baisser "plus vite" les impôts...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com