»
»
»
Consultation

Les Chinois sauveraient-ils le vignoble bordelais?

Alors que le marché du vin a été marqué par une forte régression l'an passé, celui des chinois s'est considérablement développé...

Les Chinois sauveraient-ils le vignoble bordelais?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La semaine des primeurs de Bordeaux -qui s'est ouverte lundi- bat des records de fréquentation... Mais le fait le plus marquant cette année, demeure la venue en masse des acheteurs Chinois.

"Hors Union européenne, la Chine est devenue depuis l'année dernière le premier client des vins de Bordeaux à l'exportation. C'est le seul marché qui ne semble pas souffrir de la crise", dit Jean-Marc Guiraud, directeur de l'Union des grands crus, organisateur de cette manifestation spécifiquement bordelaise.

Et pour cause, selon l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, les échanges internationaux de vin ont connu en 2009, leur plus forte baisse depuis 2000 (-3,6% par rapport à 2008).

Federico Castellucci, Directeur Général de l'OIV souligne que " le marché mondial du vin, épargné jusqu'à présent par la crise globale, marque une régression en 2009 ; et ce essentiellement à cause d'importants reculs de la demande dans les grands pays producteurs, consommateurs et importateurs ".

Ainsi, l'an dernier les exportations de vins de Bordeaux ont baissé de 14% en volume et de 23% en valeur.

A l'inverse, le marché chinois s'est considérablement développé en doublant quasiment ses importations de vins de Bordeaux - 137.000 hectolitres, soit une hausse de 97% -, pour un chiffre d'affaires de 74 millions d'euros, en hausse de 40%.
La venue de ces professionnels asiatiques est donc une vraie bouffée d'oxygène pour le marché du vin, et en particulier du Bordeaux.

©2010-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Les Chinois sauveraient-ils le vignoble bordelais?

Partenaires de Boursier.com