»
»
»
Consultation

Les APL vont encore baisser prévient la Fondation Abbé Pierre

Les APL vont encore baisser prévient la Fondation Abbé Pierre

Elle dénonce une mesure passée inaperçue dans le vote du Budget 2018, qui pénaliserait les bénéficiaires les plus pauvres.

Les APL vont encore baisser prévient la Fondation Abbé Pierre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les aides personnalisées au logement vont à nouveau baisser cette année, selon la Fondation Abbé Pierre, qui dénonce une mesure passée inaperçue dans le vote du Budget 2018. Les APL ne seront pas indexées sur l'inflation et cette mesure sera source, selon Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, d'un manque à gagner moyen de 4,20 euros pour les ménages - il l'a signalé dans des messages sur le réseau social Twitter.

La loi de finances pour 2018 prévoit que "l'indexation au 1er octobre des paramètres du barème de l'aide personnalisée au logement, de l'allocation de logement familiale et de l'allocation de logement sociale (...) n'est pas appliquée en 2018".

Cette indexation se fait habituellement sur l'indice de référence des loyers, qui correspond à la moyenne sur les douze derniers mois de l'évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers, et était selon les dernières données de l'Insee, de l'ordre de 1,8% en mai. "Une non-indexation, c'est moins facile à comprendre, ça a été beaucoup moins visible", souligne encore Manuel Domergue.

"Cette baisse va se rajouter à celle de 5 euros", note-t-il, moins d'un an après le tollé déclenché par la décision d'une baisse généralisée de ces aides.. La coupe généralisée entrée en vigueur le 1er octobre 2017 s'applique en effet "aux prestations dues à compter de cette date" selon le texte du décret.

Selon la fondation Abbé Pierre, les économies prévues à terme sur les aides personnalisées (réduction forfaitaire de cinq euros, réduction de loyer solidarité, suppression de l'APL accession et calcul des APL sur la base du revenu en cours dès 2019) s'élèveraient à trois milliards d'euros.

"Nous appelons le gouvernement à renoncer à ces économies qui ont des conséquences dures sur les ménages les plus pauvres", dit Manuel Domergue. Les aides personnelles au logement bénéficient à 6,5 millions de personnes en France...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com