Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Le télétravail peut coûter plus de 100 euros par mois aux salariés

Le télétravail peut coûter plus de 100 euros par mois aux salariés

Selon une étude du cabinet ConvictionsRH, le chauffage est considéré comme l'un des postes de dépenses les plus importants pour le télétravailleur...

Le télétravail peut coûter plus de 100 euros par mois aux salariés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Electricité , chauffage, équipements... Alors que le gouvernement veut renforcer le recours au télétravail pour éviter un troisième confinement, une étude de ConvictionsRH, relayée par 'Le Parisien' ce mardi, s'est intéressée au coût de cette pratique pour les salariés, en se basant sur les postes de dépenses les plus courants.

Selon les calculs du cabinet de conseils en ressources humaines, un mois de travail à la maison peut coûter pour eux plus de 100 euros. Le surcoût en frais courants (électricité, chauffage, eau...) peut varier de 13 euros par mois (pour une habitation de 50 m2 chauffée au gaz sans compter les repas) à 174 euros par mois (pour 200 m2 chauffé à l'électrique et en prenant en compte les frais de repas).

L'étude n'a toutefois pas pris en compte les dépenses liées au loyer, au Wi-Fi ou au téléphone... "Beaucoup de salariés ont un forfait illimité qui n'entraîne pas de dépense supplémentaire pour le salarié", a expliqué au quotidien Marine Chabot, associée du cabinet ConvictionsRH.

La facture grimpe avec le chauffage

Les calculs intègrent en revanche le prix du chauffage, car certains salariés le baissent, parfois fortement, avant d'aller au bureau. Il est considéré comme l'un des postes de dépenses les plus importants pour le télétravailleur, jusqu'à 48 euros pour un 150 m2 chauffé à l'électrique. L'étude s'est basée sur "une utilisation de 8 heures par jour, pour 20 jours de télétravail par mois", précise Marine Chabot.

Toujours pour les frais courants, il faut ajouter les dépenses liées à la l'électricité et la lumière (lampe et ordinateur branchés 8 heures par jour), les chasses d'eau des WC (4 fois par jour), et même le café (0,43 euro la capsule).

Concernant les fournitures, l'étude a pris en compte le coût des stylos (2,55 euros les 10), des cartouches d'imprimante (34,99 euros), des feuilles de papier (6,45 euros la ramette) et des cahiers (3,30 euros).

Des économies sur les transports

D'autres dépenses sont parfois nécessaires notamment en ce qui concerne l'informatique et le mobilier : un deuxième écran d'ordinateur (109,99 euros), un siège (39,99 euros), une imprimante (49,99 euros) ou un bureau (79,95 euros). A noter que les frais de repas n'ont pas été comptabilisés quand le salarié dispose de tickets restaurant...

Par ailleurs, il arrive que certains salariés en ressortent gagnants sur certaines dépenses, "avec le maintien du remboursement de la carte transport à 50% ou à 100%, ou les économies d'essence", souligne l'associée du cabinet ConvictionsRH. Les salariés n'ayant pas de cantine ou de chèques restaurant peuvent également économiser en déjeunant à la maison...

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !