Le taux de chômage quasiment stable au 3ème trimestre

Le taux de chômage quasiment stable au 3ème trimestre

Après de fortes secousses au plus fort de l'épidémie de coronavirus et des restrictions sanitaires, il oscille entre 8,0 % et 8,1 % depuis le quatrième trimestre 2020.

Le taux de chômage quasiment stable au 3ème trimestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le taux de chômage calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT) est resté quasiment stable au troisième trimestre en France (hors Mayotte). Il a affiche une légère progression de 0,1 point pour s'établir à 8,1% de la population active, soit son niveau d'avant-crise, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

Après de fortes secousses au plus fort de l'épidémie de coronavirus et des restrictions sanitaires, "il oscille entre 8,0 % et 8,1 % depuis le quatrième trimestre 2020, au même niveau qu'au quatrième trimestre 2019, avant la crise sanitaire. Cette quasi-stabilité du taux de chômage au troisième trimestre 2021 résulte tout à la fois du fort dynamisme de l'emploi et de celui de la population active, comme au trimestre précédent", peut-on lire dans un communiqué.

2,4 millions de chômeurs en France

En se fondant sur les critères du BIT, ce qui permet les comparaisons internationales, le nombre de chômeurs s'élevait à 2,4 millions en France métropolitaine en moyenne au troisième trimestre, soit 52.000 personnes de plus qu'au trimestre précédent.

3,5 millions dans la catégorie A de Pôle emploi

A titre de comparaison, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle emploi s'est établi à 3,54 millions en moyenne au troisième trimestre pour la France entière.

Sur la période juillet-septembre, le taux d'emploi des 15-64 ans a en revanche nettement progressé, affichant une hausse de 0,5 point pour atteindre 67,6%, un plus haut depuis le début de cette série statistique en 1975. A ce niveau, il s'inscrit en hausse de 0,7 point par rapport à son niveau d'avant-crise.

Parmi les personnes inactives au sens du BIT, 1,9 million souhaitent un emploi sans être considérées au chômage parce qu'elles ne recherchent pas d'emploi ou ne sont pas disponibles : elles constituent le halo autour du chômage...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !