»
»
»
Consultation

Le secrétaire d'Etat aux transports réclame une enquête interne sur les TER trop larges

Le secrétaire d'Etat aux transports réclame une enquête interne sur les TER trop larges

Frédéric Cuvillier en a fait la demande auprès de la SNCF et de RFF.

Le secrétaire d'Etat aux transports réclame une enquête interne sur les TER trop larges
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — De nouvelles rames de TER trop larges... 'Le Canard Enchaîné' révèle mercredi que la SNCF a commandé près de 2.000 voitures dont les dimensions ne sont pas adaptées. Elle a "autorisé les constructeurs à élargir leurs voitures de 20 cm" sauf que "les ingénieurs (...) ont omis de vérifier la réalité sur le terrain (...) 1.200 quais sont trop proches des voies pour laisser passer les trains", peut-on lire dans les colonnes du journal satirique. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier va demander à la SNCF et à RFF "qu'il y ait une enquête interne", a-t-il indiqué ce midi sur 'France Inter'.

"Décision stupide", fustige S.Royal

Réseau Ferré de France assure pourtant que "ce n'est pas une boulette". "C'est hallucinant (...) la responsabilité des dirigeants de RFF et la SNCF est engagée (...) l'Etat devra lui aussi prendre ses responsabilités et en tirer les conséquences", a fustigé pour sa part le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis sur i-Télé. "C'est consternant", a ajouté Ségolène Royal interrogée par 'France Inter', à la sortie du Conseil des ministres. La ministre de l'Environnement n'a pas hésité à qualifier les décisions prises de "stupides".

"Pas d'impact sur le prix du billet"

Réseau Ferré de France aurait déjà raboté 300 rames et débloqué 80 millions d'euros en urgence, selon 'Le Canard Enchaîné'. Interrogé ce matin sur Europe 1, le président de RFF, Jacques Rapoport assure de son côté que l'adaptation des infrastructures pour mettre à niveau un septième des quais coûtera au total 50 millions d'euros. "C'est moins de 1% de la dépense pour le matériel roulant", assure-t-il. "Il n'y aura aucun impact sur le prix du billet", a promis Jacques Rapoport. "Les régions financeront" mais uniquement "dans le cadre des programmes qu'elles ont elles-même retenu", a-t-il précisé.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com