»
»
»
Consultation

Le risque de pénurie d'essence se précise

L'Union française des industries pétrolières estime que la grève des salariés des terminaux pourrait entraîner des ruptures d'approvisionnement dans les stations-services d'ici une à deux semaines...

Le risque de pénurie d'essence se précise
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les salariés des terminaux pétroliers de Fos-Lavera, dans les Bouches-du-Rhône, ont entamé vendredi leur douzième jour de grève. Une situation qui inquiète l'Union française des industries pétrolières (Ufip) : d'après elle, ce mouvement pourrait entraîner des ruptures d'approvisionnement dans les stations-services françaises d'ici une à deux semaines. Et cela pourrait être encore plus rapide si les raffineries cessaient aussi le travail.

"S'il n'y a pas de blocage la semaine prochaine dans les raffineries, on a une à deux semaines devant nous pour trouver une solution au conflit (dans le port)", a expliqué un porte-parole de l'Ufip. Quatre des six raffineries alimentées par le port de Marseille devraient s'arrêter faute de matières premières à partir de dimanche, a-t-il par ailleurs précisé. Mais une à deux raffineries pourraient continuer à fonctionner "un petit nombre de semaines", a-t-il dit.

Les discussions entre syndicats et autorités du Grand port maritime de Marseille étaient au point mort ce vendredi. Les salariés des terminaux pétroliers du port de Marseille ont été rejoints par les agents du port de marchandises, d'après la direction du port.

©2010-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Le risque de pénurie d'essence se précise

Partenaires de Boursier.com