»
»
»
Consultation

Le retard du 'nouveau Velib' coûtera 2 millions à Smovengo

Le retard du 'nouveau Velib' coûtera 2 millions à Smovengo

Le nouvel opérateur des Velib' va devoir payer 1 ME pour le retard pris dans le déploiement de ses stations en janvier. Et selon toute vraisemblance 1 ME de plus pour février...

Le retard du 'nouveau Velib' coûtera 2 millions à Smovengo
Crédit photo © Smovengo

(Boursier.com) — La transition entre JCDecaux et Smovengo pour la fourniture du service de vélos en libre-service de l'agglomération parisienne reste toujours aussi compliquée... Le retard accumulé par le nouveau prestataire dans le déploiement de son offre irrite les usagers et met le Syndicat Autolib' Vélib' en situation délicate, lui qui avait pris le pari d'un changement d'opérateur pour rajeunir et dynamiser le service...

Hier, le Syndicat réuni en bureau a décidé de rembourser les abonnés Velib' de Janvier, et le cas échéant ceux de février, après un examen de la situation sur le terrain dans un mois. La procédure de remboursement se déroulera via le site internet velib-metropole.fr, mais uniquement après le vote des élus métropolitains lors du comité syndical prévu en mars.

Bonus temps

En outre, il a été décidé de ne pas décompter de bonus temps et de ne pas facturer au-delà d'1 euro pour les abonnés de janvier...

Compte tenu des dysfonctionnements initiaux, le Syndicat avait déjà octroyé le 1er janvier 3 heures d'utilisation gratuite des nouveaux Velib' électrique sur l'année 2018 et un remboursement de 50% pour les abonnements nouveaux ou arrivant à échéance entre janvier et mars.

2 ME de pénalités en vue

Le durcissement de la position du Syndicat a abouti à faire jouer les pénalités contractuelles. Faute d'avoir réussi à déployer 700 stations au 1er janvier comme prévu, Smovengo devra s'acquitter d'1 million d'euros, le montant maximum des pénalités prévues au contrat.

L'opérateur risque aussi d'avoir à verser un montant identique pour février, après validation juridique... Selon toutes vraisemblance, il débutera 2018 sur 2 ME de pénalités, qui permettront notamment au syndicat de financer les mesures prises en faveur des abonnés.

Le Syndicat a exigé du groupement Smovengo qu'il déploie tous les moyens nécessaires pour s'acquitter de ses obligations, lesquelles portent à terme sur 1.400 stations...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com