Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Le patron de Numericable, Patrick Drahi, au secours de 'Libération'

Le patron de Numericable, Patrick Drahi, au secours de 'Libération'

Le patron de Numéricable en sauveur...

Le patron de Numericable, Patrick Drahi, au secours de 'Libération'

(Boursier.com) — Les détails devraient être annoncés officiellement cet après-midi, mais le “buzz” s'est déjà répandu dans la  presse du jour. Patrick Drahi, le patron de Numéricable et bientôt de SFR, va financer le renflouement du quotidien 'Libération', en difficulté financière. La direction du journal devrait aussi annoncer aujourd'hui la nomination de Laurent Joffrin (ex-patron du 'Nouvel Observateur' et déjà, de 'Libé') comme directeur de la rédaction du journal, selon des sources concordantes citées par 'Le Monde'.

Le comité d'entreprise de 'Libération' se réunira cet après-midi à 14H30 afin de se prononcer sur ce plan de recapitalisation de 18 millions d'euros, apportés via une holding baptisée Presse Media Participations (PMP), créée par la société de Bruno Ledoux BLHM, Patrick Drahi ainsi que quelques autres actionnaires, selon des sources syndicales et de la direction. Patrick Drahi avait déjà apporté discrètement un prêt de 4 ME début mai à 'Libé', permettant au journal d'éviter le dépôt de bilan. Ce prêt serait converti en actions et l'homme d'affaires apporterait, en plus, environ 10 ME, affirme 'Le Monde'.

Une recapitalisation et un nouveau modèle de développement

Le solde (soit encore 4 ME) proviendrait de plusieurs investisseurs parmi lesquels Franck Papazian, directeur de l'Institut européen de journalisme, et Bruno Ledoux, détenteur de 26% du journal et actionnaire de référence aujourd'hui aux côtés d'Edouard de Rothschild. Ce dernier a, de son côté, vocation à sortir du capital ou à être très fortement dilué. M. Drahi n'aurait en revanche pas l'intention de s'impliquer dans le titre, laissant Bruno Ledoux en première ligne et investissant de manière indirecte, via un montage juridique.

La recapitalisation de 'Libération', qui a enregistré des pertes en 2013, s'accompagnera de mesures sociales avec des réductions de coûts et des départs de salariés. La direction devra aussi trouver un nouveau modèle de développement pour assurer l'avenir du titre, dont les ventes sont en net recul (-14,9% en 2013, selon l'OJD). Les dirigeants ont notamment prévu d'ouvrir un espace culturel et un restaurant dans l'immeuble du journal, ou encore une 'Libé TV' et un réseau social, au grand dam de la rédaction, qui souhaite que 'Libé' reste avant tout un journal.

©2014-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !