Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Le Pakistan bannit TikTok pour contenus "immoraux et indécents"

Le Pakistan bannit TikTok pour contenus "immoraux et indécents"

L'autorité des télécommunication au Pakistan a bloqué Tiktok dans le pays, l'accusant de ne pas avoir supprimé des contenus jugés "immoraux" et "indécents"...

Le Pakistan bannit TikTok pour contenus 'immoraux et indécents'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après l'Inde, le Pakistan bannit à son tour TikTok... L'autorité des télécommunications au Pakistan (PTA) a annoncé avoir interdit la très populaire application de partage de vidéos pour diffusion de contenus "immoraux et indécents". Quelques semaines plus tôt, le pays avait bloqué plusieurs applications de rencontres, dont Tinder et Grindr, pour les mêmes motifs.

"Compte tenu des plaintes et de la nature des contenus qui sont régulièrement publiés sur TikTok, l'autorité des télécommunications au Pakistan (PTA) a fait parvenir un avis final à l'application, lui laissant le temps de répondre et de se conformer aux instructions pour mettre en place un mécanisme efficace de modération proactive des contenus en ligne illégaux", rappelle le régulateur dans un communiqué diffusé vendredi dernier.

"Malgré tout, l'application n'a pas su se conformer totalement à ces instructions", a-t-il fait savoir, alors que deux avertissements avaient été émis à l'application. La PTA a également indiqué qu'elle réexaminera sa décision "sous réserve d'un mécanisme efficace de TikTok pour modérer le contenu illégal".

TikTok espère parvenir à "un accord"

Dès vendredi dernier, il était donc impossible pour les Pakistanais de se connecter sur leur compte TikTok. L'application, qui est la troisième la plus téléchargée sur l'App Store d'Apple au Pakistan au cours des 12 derniers mois, après Whatsapp et Facebook selon les données de SensorTower, espère "parvenir à un accord", qui aiderait "à servir la communauté en ligne dynamique et créative du pays".

"TikTok est une source majeure de divertissement pour les Pakistanais des classes moyennes et inférieures, ainsi que pour les citoyens illettrés, soit la moitié de la population, car il est basé sur la vidéo", a de son côté expliqué Usama Khilji, un militant des droits numériques, déplorant une violation de la liberté d'expression.

Déjà banni en Inde

La plateforme avait déjà été bloquée en Inde, qui était son plus grand marché à l'international avec 200 millions d'utilisateurs (en Chine, ByteDance, le propriétaire de l'application, édite une version particulière de TikTok, baptisée Douyin). Cette décision avait été justifiée par des craintes pour la sécurité nationale et des inquiétudes concernant le respect de la vie privée, quelques semaines après un différend frontalier avec la Chine.

TikTok est également surveillé de près par le gouvernement australien et menacé d'interdiction aux Etats-Unis. L'application, qui a évité le blocage fin septembre grâce à un juge américain, risque toujours de disparaître le 12 novembre sur le sol américain. Pour rester actif dans le pays, TikTok a consenti à un accord pour créer une société baptisée "TikTok Global", avec Oracle et Walmart...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !