»
»
»
Consultation

Le montant des transactions dans le secteur de la santé affiche un nouveau record !

Le montant des transactions dans le secteur de la santé affiche un nouveau record !

Le nombre de 'deal' est passé de 265 en 2017 à 316 l'année dernière...

Le montant des transactions dans le secteur de la santé affiche un nouveau record !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La santé est le secteur dans lequel il y a eu le plus grand nombre de transactions en 2018 ! Malgré une instabilité économique et sociopolitique croissante à travers le monde, les actifs ont attiré les investisseurs à des niveaux records. Les 'deals' ont augmenté de plus de 50% par rapport à 2017, pour atteindre 63,1 milliards de dollars, leur nombre passant de 265 en 2017 à 316 en 2018...

Cela s'explique notamment par d'importants investissements dans des secteurs tels que la technologie HCIT, les fournisseurs de soin et la biopharmacie. Parmi ces opérations, 18 sont supérieurs à 1 milliard de dollars, propulsant ainsi les actifs les plus conséquents à des niveaux qui sont hors de portée pour la plupart des acheteurs.

"L'année 2018 a été très dynamique pour les transactions visant le secteur de la santé" confirme Loïc Plantevin, Associé et Directeur du pôle Santé pour la zone Europe, Moyen Orient et Afrique pour Bain & Company. "Malgré un quatrième trimestre particulièrement instable sur les marchés mondiaux et des tensions politiques dans certaines régions du monde, le secteur de la santé a attiré, grâce à son historique favorable, les investisseurs à la recherche de sécurité".

Le Private Equity et la santé en chiffres

L'augmentation de la valeur des transactions dans la santé résulte principalement des deals de taille importante qui ont eu lieu en cours d'année : en 2018, on dénombre 8 transactions de plus de 2 milliards de dollars (contre 4 en 2017) dont 4 transactions de plus de 4 milliards de dollars (contre une seule en 2017), dont la plus grosse transaction de la dernière décennie, l'acquisition d'Envision Healthcare par KKR pour le montant de 9,9 milliards de dollars.

Les Etats-Unis continuent de générer la grande majorité des 'deals' mais l'Europe et l'Asie-Pacifique ont atteint des niveaux records en termes de montant des transactions. En Europe, une poignée de rachats importants, notamment deux transactions en biopharmacie (Recordati et Zentiva), ont entraîné une augmentation significative (+40%) de la valeur totale des transactions, à 17,8 milliards de dollars.

Par ailleurs, en 2018, plus d'un tiers des investissements européens impliquaient des actifs soumis à une régulation des prix, comme l'acquisition de Zentiva (ex-filiale de Sanofi) par Advent International pour 2,4 milliards de dollars illustrant la sophistication accrue des investisseurs pour investir dans des actifs au coeur des systèmes de santé...

Les investisseurs chinois sont également à l'affût d'opportunités

Bien que la majorité des 'deals' européens soit toujours effectuée par des investisseurs européens, les investisseurs chinois sont également à l'affût d'opportunités d'acquérir des compétences qu'ils pourront appliquer en Chine. Ainsi, afin d'accélérer sa croissance aux Etats-Unis et en Chine, Inner Mongolia Furui Medical Science s'est associée à Astorg Partners pour acquérir une part minoritaire dans Echosens, un fabricant d'équipement de diagnostic du foie, pour 200 millions de dollars.

Par ailleurs, les fonds européens ont montré un fort intérêt pour les actifs américains. A titre d'exemple, la société d'investissements suédoise Investor AB a acquis une participation majoritaire de 500 millions de dollars dans Sarnova Holdings par le biais de Patricia Industries.

Les sorties ont, quant à elles, diminué en volume et en valeur : Leur nombre a chuté à 112 en 2018, contre 116 en 2017. Il s'agit du plus bas niveau depuis 2012. Cela fait suite au pic de transactions de 2012 à 2015. La valeur moyenne déclarée des sorties est passée de 44,4 milliards de dollars en 2017 à 31,6 milliards de dollars en 2018, induite par une baisse de 43% de la valeur des sorties vers les entreprises.

Un environnement très concurrentiel

Les entreprises ont également manifesté de l'engouement pour les acquisitions, amenant les M&A dans la santé à un record de 435 milliards de dollars en 2018, dépassant le précédent record de 432 milliards de dollars en 2015. Au cours des dernières années, les entreprises pharmaceutiques ont opéré de plus en plus de fusions-acquisitions pour accroître leurs revenus.

"Pour conclure des transactions dans un environnement très concurrentiel, les fonds adoptent une approche différente, plus créative. Ils sont notamment à la recherche de partenaires pour diviser le risque. Beaucoup d'entre eux s'orientent également vers le marché attrayant des retraits de cote" ajoute Loïc Plantevin.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com