»
»
»
Consultation

Le Mexique pourra-t-il éviter les taxes américaines ?

Le Mexique pourra-t-il éviter les taxes américaines ?

Mexico aurait proposé jeudi de déployer 6.000 gardes nationaux à la frontière avec les Etats-Unis pour lutter contre l'immigration clandestine. Pas sûr que cela suffise à éviter les taxes dont Donald Trump menace le pays dès lundi prochain...

Le Mexique pourra-t-il éviter les taxes américaines ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les négociations vont bon train depuis mercredi entre les Etats-Unis et le Mexique, qui espère éviter les taxes que Donald Trump a menacé de lui imposer à partir de lundi prochain, le 10 juin, si rien n'est fait pour stopper le flux de migrants en provenance du Mexique...

Jeudi, le ministre des Affaires étrangères mexicain, Marcelo Ebrard, a rencontré son homologue Mike Pompeo à Washington, mais les négociations n'ont pour l'instant pas permis de lever la menace brandie par le président américain. Marcelo Ebrard a tout de même évoqué des progrès dans les discussions au sujet de l'immigration clandestine, à l'issue de sa réunion au département d'Etat américain à Washington.

6.000 gardes-frontière supplémentaires côté mexicain ?

Selon des sources citées par l'agence 'Reuter's, Mexico a ainsi proposé jeudi de déployer 6.000 membres de sa garde nationale sur la frontière avec les Etats-Unis afin de lutter contre l'immigration clandestine, comme le réclame Donald Trump.

Toutefois, cette annonce ne devrait pas suffire à éviter les taxes, si l'on en croit un communiqué de la Maison Blanche affirmant jeudi soir que "notre position n'a pas changé et à cette heure, nous continuons de nous préparer à imposer des droits de douane".

Des taxes pouvant grimper jusqu'à 25% au 1er octobre

L'agence 'Bloomberg' avait évoqué dans l'après-midi la possibilité d'un report de l'entrée en vigueur des tarifs douaniers, en citant des source proches des négociations. De son côté, la chaîne 'CNBC News' a cité un responsable de la Maison Blanche évoquant jeudi soir “des progrès significatifs" dans les négociations en cours.

Donald Trump pour sa part, avait maintenu la pression mercredi, constatant qu'il n'y avait "pas assez de progrès" dans les discussions avec le Mexique.

Sans accord, Washington mettra en application le 10 juin des tarifs douaniers de 5% sur les importations de produits mexicains, un taux susceptible d'être porté progressivement jusqu'à 25% au 1er octobre. "Plus hauts seront les Tarifs, plus élevé sera le nombre de compagnies retournant aux USA!", a lancé sur Twitter le président américain.

Décision sur la Chine attendue après le G20 d'Osaka

Donald Trump a également réitéré jeudi sa menace de taxer "au moins" 300 milliards de dollars supplémentaires d'importations chinoises, mais a déclaré que la Chine comme le Mexique voulaient parvenir à un accord dans leur différend commercial avec les Etats-Unis.

Il a par ailleurs déclaré jeudi qu'il se prononcerait après le sommet du G20, prévu fin juin à Osaka, sur l'imposition éventuelle de nouveaux tarifs douaniers à la Chine. Auparavant, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin doit s'entretenir avec le gouverneur de la Banque populaire de Chine et aura d'autres entretiens bilatéraux en marge du G20 Finances, qui se tient de vendredi à dimanche à Fukuoka, au Japon.

Ce sera l'occasion de renouer le dialogue et de savoir si la rencontre tant attendue entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping à l'occasion du sommet d'Osaka, le 28 et 29 juin, pourra se dérouler. La Chine avait laissé planer un doute en fin de semaine dernière sur cette question, accusant Washington d'être seul responsable de l'impasse actuelle dans les négociations.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com