»
»
»
Consultation

Le Japon et la Grèce, même combat ?

Le Japon et la Grèce, même combat ?

Le Japon est l'un des pays les plus endettés du monde. Fitch menace de détériorer sa note, souveraine si le pays ne parvient pas à prendre des mesures d'assainissement budgétaire.

Le Japon et la Grèce, même combat ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'Europe et les Etats-Unis sont toujours pointés du doigt pour leur endettement considérable. Mais le Japon n'est pas en reste, et Fitch menace même le pays, l'un des plus endettés du monde.

En l'absence de croissance économique soutenue et d'assainissement budgétaire, la dette du pays va continuer à augmenter, mettant sous pression la notation de la dette souveraine sur le moyen terme, affirme Fitch.

L'agence de notation explique que la dette publique brute de Tokyo a atteint 201% du PIB à la fin 2009, soit le ratio le plus élevé de tous les pays notés par Fitch. La viabilité de la dette publique est le problème central auquel est confronté le Japon, dont la note de défaut long terme en monnaie locale (IDR) de 'AA-' se situe un cran en dessous de la note long-terme en devises 'AA', ce qui est unique parmi les pays notés "high-grade". La note inférieure en monnaie locale reflète le fait que toute la dette du gouvernement est libellée en Yens et que le Japon dispose d'un commerce extérieur excédentaire.

Toutefois, Fitch précise que les notes restent soutenues par la faiblesse des rendements de la dette publique, traduite par une charge budgétaire au service de la dette qui n'est pas particulièrement élevée en proportion du PIB, et par la souplesse de financement offerte par l'accès à un large choix d'épargne domestique.

À court terme, les perspectives de financement du gouvernement japonais sont en outre supportées par les liquidités importantes du secteur bancaire et par la faible demande de crédit du secteur privé. Toutefois, la baisse lente mais régulière du taux d'épargne pourrait éventuellement porter atteinte à la capacité du gouvernement à se financer sur son marché national à de faible rendements nominaux, ce qui laisse le Japon plus exposé aux variations de taux d'intérêt et aux risques de refinancement.

L'ampleur de la dette publique du Japon est souvent une source de confusion et de statistiques contradictoires, détaille Fitch. Le passif financier net des administrations publiques a atteint 97% du PIB à la fin 2009, un niveau toujours élevé, mais qui n'est pas très supérieur aux autres pays disposant de la même notation. Toutefois, la valeur et la liquidité des actifs financiers du gouvernement sont incertaines et selon les mesures de Fitch, la dette nette des administrations publiques est estimée à près de 184% du PIB, le niveau le plus élevé parmi les pays suivis par l'agence.

Néanmoins, quelles que soit la mesure adoptée, le Japon reste un des pays les plus endettés et les principales raisons des dégradations précédentes restent d'actualité avec les effets indésirables de la dynamique de la dette et la hausse constante du ratio de la dette. Fitch conclut ainsi en estimant que la dette publique japonaise devrait continuer à augmenter, ce qui exercera des pressions à la baisse sur la solvabilité souveraine du pays et ses notes crédits à moyen terme.

©2010-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com