Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Le groupe Vivarte dément vouloir céder "André"

Le groupe Vivarte dément vouloir céder "André"

Selon 'Europe 1', la maison-mère aurait envisagé une cession, alors qu'elle ne parvient toujours pas à sortir de la crise...

Le groupe Vivarte dément vouloir céder 'André'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — "André n'est pas à vendre, aucun mandat n'a été donné", a déclaré une porte-parole de Vivarte, après de l'agence Reuters, suite aux informations données ce mercredi par Europe 1.

Selon la radio, après s'être attaqué à la Halle, le groupe d'habillement et de chaussures aurait envisagé de se séparer d''André' qui emploie 750 personnes.

Toujours selon 'Europe 1', la marque perdrait environ 10 millions d'euros par an. En outre, pour pouvoir céder la marque et la vendre plus facilement, Vivarte aurait été contraint d'injecter de l'argent...

Rude concurrence

Depuis 2014, le groupe Vivarte peine à faire face à la concurrence des grandes chaînes comme H&M, Kiabi ou Primark, ne parvenant pas à stopper la baisse des ventes. Son chiffre d'affaires a totalisé 2,2 Milliards d'euros à l'issue de son exercice 2015-2016 clos en août, contre 2,4 Milliards en 2014-2015.

Parallèlement, sa dette a presque doublé en deux ans, avoisinant 1,5 Milliard d'euros contre 800 millions à l'été 2014...

Un plan à cinq ans

La direction avait présenté en septembre dernier un plan de relance sur cinq ans, prévoyant notamment de céder une centaine de magasins La Halle aux Chaussures. Il était également question de céder les marques Kookaï, Chevignon et Pataugas...

Mais en octobre dernier, le président de Vivarte arrivé au printemps 2016, Stéphane Maquaire, qui avait soumis ce plan, a été démis de ses fonctions par les fonds actionnaires du distributeur...

©2017-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com