»
»
»
Consultation

Le gouvernement veut mettre en avant la formation professionnelle

Le gouvernement veut mettre en avant la formation professionnelle

Une application sera lancée en novembre prochain. Elle permettra aux actifs de voir ce qu'ils ont accumulé pour utiliser leur solde quand ils le souhaitent.

Le gouvernement veut mettre en avant la formation professionnelle
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le compte personnel de formation est peu connu par les Français, le gouvernement a donc décidé de le mettre en avant. A ce jour, 33 millions de personnes l'alimentent sans nécessairement le savoir, puisque seulement 2 millions l'utilisent.

Un nouveau système pour ne plus passer par des organismes

Tous les actifs cumulent depuis 2004 des droits à la formation. Jusqu'à présent, ils capitalisaient chaque année de travail 24 heures pendant cinq ans puis 12 heures durant trois années. Désormais, ces heures vont être transformées en argent. Le CPF sera alimenté à partir de 2020 de 500 euros par mois avec un plafond fixé à 5.000 euros, soit dix ans cumulés maximum.

Il était prévu que les comptes personnels de formation soient remis à zéro fin 2020, finalement, les droits pourront être conservés par les personnes concernées après cette date butoir. Il faudra pour cela se connecter sur la plateforme et créer un compte afin que les heures cumulées soient transformées en euros.

Pas besoin donc d'attendre l'approbation d'un employeur pour suivre une formation, il est possible de l'effectuer sur son temps libre. Un système trop méconnu des Français aujourd'hui.

Une campagne publicitaire

Pour mettre en avant le compte personnel de formation, le gouvernement a décidé d'agir en créant une application dédiée. Elle sera mise en ligne dès le mois de novembre et donc chacun pourra utiliser son solde sans passer par des organismes comme c'est le cas actuellement.

Pour faire connaître ce système, le gouvernement a prévu, toujours selon 'Les Echos', une campagne de communication très grand public avec notamment des spots TV diffusés aux heures de grande écoute ou encore des encarts dans les journaux.

En parallèle, selon une information des 'Echos', Muriel Pénicaud, ministre du Travail, présentera le 21 août prochain deux ordonnances concernant ce programme comportant notamment le droit des conjoints d'artisans à être maître d'apprentissage.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com