»
»
»
Consultation

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance mondiale

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance mondiale

L'Institution cite notamment la montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents...

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance mondiale
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ce n'est pas une surprise. Mais après l'OCDE, le Fonds monétaire international a revu à son tour en baisse ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale. Le FMI, qui cite notamment la montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents, n'anticipe plus qu'une croissance mondiale de 3,7% pour cette année (soit le même niveau qu'en 2017) et l'année prochaine contre une précédente anticipation de 3,9%.

"Et des nuages s'annoncent à l'horizon. La croissance s'est avérée moins équilibrée qu'on ne l'espérait. Non seulement certains des risques de dégradation que nous avions recensés dans notre dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale se sont matérialisés, mais de plus, la probabilité de nouveaux chocs sur notre prévision de croissance a augmenté. Par ailleurs, dans plusieurs grands pays, la croissance est portée par des politiques qui semblent intenables à long terme. Il est donc urgent pour les dirigeants de passer à l'action", souligne l'Institution basée à Washington.

Les prévisions pour la Chine, les Etats-Unis et l'Europe réduites

En dépit de l'expansion actuelle de la demande aux Etats-Unis, le FMI a révisé à la baisse sa prévision de croissance américaine pour 2019 en raison des droits de douane qui ont été imposés récemment sur une large gamme d'importations chinoises, ainsi que des mesures de rétorsion prises par la Chine. Il table toujours sur une progression du PIB de 2,9% en 2018 mais de seulement 2,5% en 2019 (contre 2,7% espéré jusqu'ici).

La croissance chinoise attendue pour 2019 a aussi été révisée à la baisse de 0,2 point, à 6,2%. "Les mesures prises au niveau national vont probablement éviter un affaiblissement de la croissance encore plus marqué que celui que nous prévoyons, mais au prix d'une prolongation des déséquilibres financiers internes". Concernant la zone euro, le PIB est désormais attendu en hausse de 2% cette année, en baisse de 0,2 point par rapport à juillet, conséquence de la croissance plus faible que prévu enregistrée au premier semestre.

Globalement, par rapport à il y a six mois, la croissance prévue pour 2018-2019 dans les pays avancés est inférieure de 0,1 point de pourcentage, avec notamment des révisions à la baisse pour la zone euro, le Royaume-Uni et la Corée. Les révisions à la baisse pour les pays émergents et les pays en développement sont plus marquées, à -0,2 et -0,4 point de pourcentage, respectivement, pour cette année et l'année prochaine. Le Brésil, l'Argentine, la Turquie et l'Iran voient notamment leurs prévisions réduites.

"Eviter des réactions protectionnistes et trouver des solutions prônant la coopération pour promouvoir la croissance du commerce des biens et services demeure essentiel pour préserver et étendre l'expansion mondiale", souligne le FMI.

Hausse de l'inflation

Enfin, le FMI a déclaré s'attendre à une accélération de l'inflation dans le monde cette année, principalement en raison de la hausse des prix des produits de base. L'inflation sous-jacente, qui exclut les éléments volatils tels que l'énergie, variera quant à elle fortement d'un pays à l'autre.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com