Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Le baril de pétrole prend froid

Le baril de pétrole prend froid

Après ses sommets du début de semaine, le baril de brut se dégonfle et attend le redoux.

Le baril de pétrole prend froid
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le baril de pétrole poursuit son parcours en montagnes russes... Après avoir regagné près de 20% du 15 décembre au 8 janvier, pour atteindre 83,50$, soit un sommet vieux de 15 mois, le baril de brut léger américain a entamé une correction rapide depuis lundi. Ce matin en Asie, il a encore reperdu plus de 1%, repassant sous le seuil symbolique des 80$, à 79,85$, après un rapport de l'American Petroleum Institute évoquant une nouvelle hausse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis (les chiffres officiels seront publiés ce mercredi).

Par ailleurs, le resserrement du crédit entamé en Chine depuis une semaine fait craindre un ralentissement de la croissance chinoise et de sa demande en énergie... La banque centrale chinoise a ainsi relevé hier le taux de réserves obligatoires pour les grandes banques, ainsi que le taux d'intérêt sur les bons du Trésor à un an, afin de prévenir la surchauffe de l'économie. Aux Etats-Unis, aussi les derniers indicateurs de conjoncture plutôt décevants ont un peu refroidi l'ambiance sur les matières premières.

Enfin, dernier élément baissier, les investisseurs anticipent la fin de la vague de froid dans l'hémisphère nord d'ici au week-end prochain après une séquence glaciale observée depuis la fin 2009 des deux côtés de l'Atlantique et sur une partie de la Chine... de quoi lever un peu le pied sur la consommation de fuel.

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !