Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Le baril de pétrole campe sous les 80$ en Asie

Le baril de pétrole campe sous les 80$ en Asie

La pression se confirme sur le brut alors que des inquiétudes sur la reprise de la croissance mondiale pointent à l'horizon

Le baril de pétrole campe sous les 80$ en Asie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le baril de brut campe sous le seuil des 80$ en Asie, ce jeudi matin à 79,90$. Déjà sous pression depuis le début de semaine après des statistiques US décevantes et une remontée des taux chinois qui se confirme, l'annonce hier après-midi d'une forte hausse des réserves hebdomadaires américaines a contribué à faire refluer les cours du brut.

D'après ce rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut ont augmenté, pour la semaine close au 8 janvier, de 3,7 millions de barils, à 331 millions de barils. Le consensus de place tablait sur une hausse de seulement 1,2 million de barils... Les stocks d'essence ont eux aussi augmenté de 3,8 millions de barils quand le consensus anticipait une augmentation de 1,2 million de barils. Enfin, les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont progressé de 1,4 million de barils, alors que le consensus attendait une baisse de 1,8 million de barils.

Par ailleurs, le resserrement du crédit entamé en Chine depuis une semaine fait craindre un ralentissement de la croissance et de sa demande en énergie... Rappelons que la banque centrale chinoise a relevé le taux de réserves obligatoires pour les grandes banques locales, ainsi que le taux d'intérêt sur les bons du Trésor à un an, afin de prévenir la surchauffe de l'économie...

Enfin, dans son dernier rapport mensuel, l'agence américaine de l'Energie a laissé inchangées ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour l'année en cours : Une hausse de 1,1 millions de barils de la demande à 85,18 millions de barils par jour est ainsi anticipée par l'EIA. L'organisme voit également la demande américaine de pétrole s'élever à 19,11 millions de barils en 2011, soit 216.000 barils de plus qu'en 2010. Le redressement de la demande serait plus marqué dans les pays émergents. Elle ne commencerait à se redresser dans les pays 'avancés' qu'en 2011...

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !