Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Lancement du dispositif "Relance Industrie" pour réindustrialiser l'Île-de-France

Lancement du dispositif "Relance Industrie" pour réindustrialiser l'Île-de-France

Cet appel à projet, qui s'inscrit dans le cadre du plan de relance économique voté par le conseil régional en juin 2020, marque une évolution du dispositif d'urgence "PM'up Covid-19"

Lancement du dispositif 'Relance Industrie' pour réindustrialiser l'Île-de-France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Région Île-de-France lance l'appel à projets "Relance Industrie" destiné aux TPE, PME et ETI industrielles, portant un projet de relocalisation, d'implantation de nouveaux sites sur le territoire francilien, de transformation ou de diversification du site industriel.

Cet appel à projet, qui s'inscrit dans le cadre du plan de relance économique voté par le conseil régional en juin 2020, marque une évolution du dispositif d'urgence "PM'up Covid-19" qui a permis de soutenir 38 entreprises engagées dans la production de produits et services de première nécessité pour lutter contre l'épidémie...

Objectifs affichés

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France cette aide, apportée sous forme de subvention, doit permettre d'accélérer les décisions d'investissement des PME et ETI industrielles. Nous avons besoin de PMI et ETI compétitives, engagées sur leur territoire, créant des emplois et développant l'industrie du futur."

Les projets soutenus visent à transformer et moderniser une chaîne de production ; diversifier l'activité ou réorienter le modèle économique de l'entreprise ; relocaliser certaines briques de la chaîne de valeur en Île-de-France ; implanter une nouvelle unité de production en Île-de-France et optimiser la chaîne de valeur interne en lien avec l'activité de production.

Les dépenses suivantes sont éligibles à PM'up relance : investissements matériels ou immatériels (acquisition / location de matériel, machines, équipement, coûts d'installation) ; prestations de conseil liées aux investissements éligibles et fournis par des conseillers extérieurs ; coûts de 'R&D' liés au projet d'investissement ; recrutements structuraux (coûts salariaux d'un an).

Un maximum de 4.999 salariés

Cet appel à projets est destinée aux entreprises ayant une activité industrielle de fabrication ou d'assemblage de biens, quelle que soit leur forme juridique, employant au maximum 4.999 salariés et dont le chiffre d'affaires n'excède pas 1,5 Milliard d'euros, ayant au moins un établissement en Île-de-France ou projetant d'en créer un dans le cadre du projet subventionné.

En tout ce sont 10 millions d'euros d'aides que la Région va consacrer à la relocalisation, afin d'encourager les ETI-PME qui souhaitent rapatrier une partie de leur chaîne d'approvisionnement ou de production. L'objectif est double : réduire la vulnérabilité liée à des fournisseurs situés à l'étranger, via la sous-traitance ou la création d'unités de production internes, et améliorer l'impact social et environnemental. Notre action, menée en lien avec les grands donneurs d'ordre des filières industrielles stratégiques, est conditionnée au maintien et à la création d'emplois en France", commente Alexandra Dublanche, Vice-présidente chargée du Développement Economique et de l'Attractivité.

Auditions à suivre

Les candidatures seront examinées par les services de la Région et feront l'objet d'une pré-sélection, avant qu'un jury de personnalités qualifiées auditionne les candidats retenus ; sur des critères d'importance stratégique, de viabilité du projet et de ses impacts sociaux, sociétaux et environnementaux.

La subvention régionale est plafonnée à 800.000 euros par projet pour un taux de subvention de 50% (pouvant être réévalué à la hausse en fonction du caractère stratégique).

L'appel à projets est ouvert du 23 juillet au 28 septembre 2020. Les candidatures dématérialisées sont à déposer sur https://mesdemarches/iledefrance.fr.

Le plan de relance économique, écologique et solidaire de la Région Île-de-France est doté d'1,3 milliard d'euros. Grâce aux marges de manoeuvre dégagées chaque année depuis 4 ans, à des ratios financiers historiquement favorables début 2020, à l'agilité de l'administration régionale, et malgré la baisse très importante des recettes dès 2020, la Région peut ainsi jouer pleinement son rôle d'amortisseur de crise. Le premier axe de ce plan s'articule autour de 4 axes majeurs : l'aide aux entreprises et à l'innovation (640 millions d'euros) ; la lutte contre le chômage et l'accélération du retour à l'emploi (230 millions d'euros) ; le pouvoir d'achat, la santé, la solidarité et la lutte contre les fractures (190 millions d'euros) ainsi que la relance écologique et celle des transports (238 millions d'euros dès 2020) pour une relance écologique et participative.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !