Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Lancement du dispositif d'accélération des investissements dans les territoires d'industrie

Lancement du dispositif d'accélération des investissements dans les territoires d'industrie

Ou comment décliner immédiatement les actions au plus près des territoires....

Lancement du dispositif d'accélération des investissements dans les territoires d'industrie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au lendemain de la présentation du plan de relance par le Premier ministre, Jean Castex, et Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie présentent la déclinaison opérationnelle du dispositif d'accélération des projets industriels dans le cadre du programme Territoires d'Industrie.

A compter de ce jour, une méthode et des moyens nouveaux sont mis en place pour repérer et accompagner les projets industriels, d'ici la fin de l'année...

Méthode affichée

Dans chaque région, des revues régionales d'accélération des projets sont mises en place, co-pilotées par le préfet de Région et le président du Conseil régional.

Elles ont vocation à identifier les projets industriels matures qui font sens pour le territoire (par exemple en matière d'investissements, de création d'emplois, de transition écologique ou de préservation des savoir-faire) et à coordonner les engagements financiers des différents acteurs publics...

Moyens en soutien

Pour soutenir les projets ainsi identifiés, un fonds de soutien aux investissements industriels dans les territoires est mis en place. Il sera doté de 150 ME pour la seule année 2020 et sera porté à 400 ME d'ici à 2022.

Suivant un objectif de proximité et de flexibilité, les revues régionales seront directement décisionnaires des projets financés, sur la base d'une instruction technique et financière de Bpifrance.

Ouvert dès septembre jusqu'à épuisement des fonds (au plus tard avant la fin de l'année), le dispositif donnera un coup d'accélération à des investissements industriels matures de tout secteur et de toute taille, pour leur permettre de démarrer rapidement.

En plus de ce fonds, la dotation de soutien à l'investissement local (DSIL) sera mobilisée pour des projets portés par les collectivités en faveur de l'industrie (reconquête de friches, foncier industriel, projets de formation, etc.). Les crédits d'ingénierie de l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) pourront également être mobilisés pour aider à formaliser des actions à potentiel encore insuffisamment matures...

Attractivité industrielle

Enfin, la Banque des Territoires double sa contribution au programme Territoires d'industrie (de 500 millions à 1,05 milliard d'euros) afin de soutenir l'attractivité industrielle des territoires autour de deux priorités : l'investissement dans l'aménagement et l'immobilier industriel dans une logique de transition écologique et énergétique, et le soutien en ingénierie des collectivités locales pour accélérer la mise en oeuvre des projets des territoires.

Une publication régulière des différentes actions qui seront décidées dans les prochains mois sera mise en place. Elle permettra de suivre en temps réel le déploiement du dispositif à l'échelle des territoires...

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, ont déclaré : "La reconquête industrielle sera territoriale ou ne sera pas. Produire en France est en effet un enjeu vital car c'est un formidable levier pour combattre les fractures territoriales. Pour un emploi industriel créé, ce sont ainsi 4 à 5 emplois induits dans d'autres secteurs : commerce, artisanat, services industriels, services à la personne, etc. L'industrie est clé pour dynamiser les territoires. Le renforcement de notre soutien à l'industrie n'est donc pas un choix de circonstance mais un choix de conviction qui s'inscrit dans la lignée de la politique de reconquête industrielle menée depuis trois ans, sous l'impulsion du Président de la République".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !