Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La zone Asie-Pacifique assouplit ses restrictions de voyage

La zone Asie-Pacifique assouplit ses restrictions de voyage

Dans l'espoir de relancer l'économie, alors que la propagation du coronavirus ralentit dans la région...

La zone Asie-Pacifique assouplit ses restrictions de voyage
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les déplacements internationaux en Asie se sont effondrés avec la fermeture des frontières imposée pour lutter contre la pandémie. Selon les données de l'Association of Asia Pacific Airlines, le nombre de passagers avait plongé de 97% au mois d'août...

Les pays d'Asie-Pacifique assouplissent désormais progressivement certaines de leurs restrictions sur les voyages à l'étranger, dans l'espoir de relancer leurs économies, alors que la propagation du coronavirus ralentit dans la région.

Singapour revoit ses règles

Lundi, Singapour a conclu un accord avec l'Indonésie pour rouvrir les frontières aux voyages d'affaires et aux déplacements officiels. La cité-Etat a déjà conclu des accords similaires avec la Chine, la Corée du Sud, le Japon et la Malaisie. Elle a également ouvert unilatéralement ses frontières aux visiteurs en provenance de Nouvelle-Zélande, de Brunei, du Vietnam et de la majeure partie de l'Australie...

L'Australie en pourparlers

L'Australie de son côté est en pourparlers avec le Japon, la Corée du Sud, Singapour et les pays du Pacifique Sud sur la reprise des voyages, a affirmé dimanche le Premier ministre australien Scott Morrison.

Le Japon et le Vietnam autoriseront par ailleurs les voyages d'affaires à court terme entre leurs deux pays, un pacte qui devrait entrer en vigueur à la fin du mois d'octobre au plus tôt, a annoncé samedi le quotidien japonais Yomiuri.

Le Japon plus souple

Le Japon prévoit également de supprimer le mois prochain l'interdiction des voyages en Chine et dans onze autres régions dont Taiwan, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Corée du Sud, le Vietnam et la Malaisie, a ajouté Yomiuri.

Seiji Matano, directeur adjoint du département de l'immigration à l'agence des services d'immigration, a déclaré qu'aucune décision n'avait encore été prise à ce sujet mais que le gouvernement japonais réfléchissait à la meilleure manière de reprendre le trafic.

Le Japon permet pour l'heure aux citoyens, résidents et titulaires d'un visa d'entrer dans le pays après avoir été testé négatif au COVID-19 à l'aéroport, dans la limite de 10.000 personnes par jour...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !