»
»
»
Consultation

La voiture électrique va-t-elle faire bondir la consommation ?

La voiture électrique va-t-elle faire bondir la consommation ?

Trois millions de véhicules électriques seront en circulation en France en 2035 selon une hypothèse basse et jusqu'à 15 millions selon une hypothèse optimiste - contre 170.000 véhicules électriques ou hybrides rechargeables actuellement.

La voiture électrique va-t-elle faire bondir la consommation ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'essor attendu de la voiture électrique ne devrait pas faire bondir la consommation d'électricité en France, selon les conclusions d'une étude prospective de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Trois millions de véhicules électriques seront en circulation en France en 2035 selon une hypothèse basse et jusqu'à 15 millions selon une hypothèse optimiste - contre 170.000 véhicules électriques ou hybrides rechargeables actuellement - sous réserve d'une "augmentation drastique" des points de charge.

"Tout à fait absorbable"

Dans tous les cas, la baisse attendue de la demande d'électricité dans la plupart des autres secteurs de consommation conduit à rendre "tout à fait absorbable" la gestion de la future demande induite par le développement du véhicule électrique.

Selon les chiffres du gestionnaire des lignes à haute tension RTE, cités par le régulateur, seul le scénario "maximaliste" à 15 millions de véhicules électriques en 2035 se traduirait par un regain de consommation totale d'électricité, à un niveau qui resterait toutefois stable par rapport à aujourd'hui.

EDF, dans le cadre de sa contribution au débat en cours sur la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), avait de son côté fait savoir en mai qu'il prévoyait une faible hausse de la consommation d'électricité en France au cours des deux prochaines décennies, comprise entre 0 et 0,5% par an.

Le nouvel électroménager ?

Alors que le stockage par batteries représente "l'avenir immédiat", la CRE estime que le développement de solutions dites de "power-to-gas" - pour produire de l'hydrogène décarboné, voire du gaz propre à partir d'excédents des renouvelable - "nécessitera un soutien financier massif des pouvoirs publics et d'investisseurs privés".

Les voitures électriques pourraient devenir "le nouvel électroménager des consommateurs" grâce à des batteries qui serviraient à stocker et déstocker de l'énergie, jouant ainsi le rôle d'auxiliaires des réseaux électriques en absorbant les excédents de production et en les restituant à la demande lors des pics de consommation.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com