Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La Société du Grand Paris a réussi l'émission "verte" la plus longue jamais lancée !

La Société du Grand Paris a réussi l'émission "verte" la plus longue jamais lancée !

Cette quatrième obligation verte de référence a bénéficié d'un niveau de demande exceptionnel composé d'un nombre très important d'ordres d'investisseurs de référence.

La Société du Grand Paris a réussi l'émission 'verte' la plus longue jamais lancée !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Société du Grand Paris a émis, mardi 11 février, sa quatrième obligation verte de référérence de son programme "Green Euro Medium Term note", d'un montant de 2,5 milliards d'euros et d'échéance 18 février 2070.

Avec cette émission, la Société du Grand Paris amplifie sa courbe de crédit 100% verte, à la suite de son émission inaugurale à 10 ans en octobre 2018 et de ses émissions à 15 ans et 30 ans en 2019. Cette nouvelle émission représente l'obligation senior verte syndiquée et de taille benchmark la plus longue jamais émise dans l'histoire.

Très bonne compréhension des marchés

"Cette nouvelle émission obligataire confirme la très bonne compréhension, par les marchés financiers, du modèle de financement du Grand Paris Express, un modèle basé sur une fiscalisté locale dédiée permettant de rembourser une dette à long terme. Le succès de cette émission conforte ainsi le statut de la Société du Grand Paris comme société de projet dédiée à la réalisation du Grand Paris Express, autant que sa crédibilité comme émetteur... La forte demande pour une maturité à 50 ans confirme la pertinence et le réalisme de la stratégie de l'entreprise d'amortir le Grand Paris Express jusqu'en 2070. Nous nous félicitons de cette reconnaissance de la dimension écologique accordée par les acteurs financiers au Grand Paris Express, premier projet de lutte contre le réchauffement climatique en Europe" explique Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris.

Avec le succès de cette émission, la Société du Grand Paris bat le record qu'elle avait établi avec son émission à 31 ans du 23 mai 2019, qui était jusqu'ici la plus longue émission verte syndiquée jamais réalisée par un émetteur SSA.

Caractéristiques principales

Le lundi 10 février, la Société du Grand Paris avait annoncé sa quatrième obligation verte de référence d'échéance 18 février 2070. En milieu de journée, les premières indications de prix ont été annoncées au marché avec une marge de "low to mid 30s" points de base au-dessus de l'OAT mai 2066 (référence de l'Etat français).

Sur la base d'expression d'intérêts de plus de 2 milliards d'euros, le livre d'ordres a été formellement ouvert le lendemain à 9h00 CET avec une marge indicative de 33 points de base au-dessus de l'OAT mai 2066. La demande des investisseurs a continué à croître très rapidement dans la matinée, et le livre d'ordres a ainsi dépassé les 4,8 milliards d'euros de demande à 11h (incluant 175 millions d'euros provenant des chefs de file), permettant à la Société du Grand Paris de réviser la marge indicative à 31 points de base (+/-1 WPIR) au-dessus de l'OAT de référence.

Le momentum de l'opération s'est confirmé, le livre d'ordres atteignant les 6 milliards d'euros de demande (incluant 175 millions d'euros provenant des chefs de file), permettant à l'émetteur de fixer la taille de la transaction à 2,5 milliards d'euros et la marge à 30 points de base au-dessus de l'OAT mai 2066. Cette taille très large permettra de procurer immédiatement de la liquidité aux investisseurs.

Le pricing de l'opération a eu lieu à 15h15, le coupon de l'obligation étant fixé à 1% (rendement de 1,086%).

Niveau de demande exceptionnel

Cette quatrième obligation verte de référence a bénéficié d'un niveau de demande exceptionnel composé d'un nombre très important d'ordres d'investisseurs de référence.

La répartition géographique met en évidence la forte présence des investisseurs allemands, autrichiens et suisses (36%) et français (32%). Comme c'est le plus souvent le cas pour une obligation de maturité longue, la demande des gestionnaires d'actifs (58%) et des assureurs et fonds de pension (29%) s'est montrée particulèrement importante.

Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, J.P. Morgan et Société Générale ont agit en tant que chefs de file de l'obligation verte.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com