»
»
»
Consultation

La SNCF coûte 224 euros par an à chaque Français

La SNCF coûte 224 euros par an à chaque Français

D'après l'ancien magistrat de la Cour des comptes François Ecalle, la SNCF a représenté une charge annuelle de près de 15 milliards d'euros en 2018 pour l'État et les régions, et donc pour les contribuables...

La SNCF coûte 224 euros par an à chaque Français
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les Français ne s'en sont peut-être pas aperçus, mais chacun a contribué à hauteur de 224 euros au financement de la SNCF en 2018. Soit 905 euros par foyer imposable et par an, et tout cela... sans prendre le train ! C'est du moins ce qu'a révélé une étude de l'ancien magistrat de la Cour des comptes François Ecalle, mise en lumière par 'L'Opinion'.

D'après les estimations, "entre les subventions aux coûts de fonctionnement, aux investissements, la reprise d'une partie de la dette et le financement public du régime spécial des cheminots", le coût total de l'entreprise ferroviaire pour l'État et les régions (Ile-de-France Mobilités en Ile-de-France), et donc pour les contribuables, s'est ainsi établi à près de 15 milliards d'euros l'année dernière...

Multiples prestations et des aides à l'investissement

Tout d'abord, le quotidien explique que le groupe public "'loue' ses services et infrastructures aux régions, qui n'ont d'autre choix puisque - jusqu'à l'ouverture à la concurrence pour les transports de passagers l'année prochaine - la SNCF jouit d'une situation monopolistique". Ainsi, les régions ont déboursé pas moins de 5,3 milliards d'euros pour des "ventes de prestations de services ferroviaires".

L'Etat a également ajouté 2,9 milliards d'euros pour la compensation du coût de certains tarifs sociaux, du déplacement de militaires et d'autres prestations comme les péages des trains de fret.

Enfin, la SNCF est aidée par les finances publiques au titre des subventions d'investissements à hauteur de 42%, ce qui représente 3,4 milliards d'euros.

Le billet ne représente que 20% du "coût réel"...

Ainsi, le total des sommes payées indirectement par les contribuables pour assurer le fonctionnement de l'entreprise ferroviaire est de 11,6 milliards d'euros.

Ajouté à cela le versement par l'État d'une subvention d'équilibre de 3,3 milliards d'euros au régime spécial de retraite des cheminots (soit 62% des pensions versées en 2018).

Au final, "les voyageurs ne paient que 20% du coût de leur déplacement en France", a affirmé 'L'Opinion', qui cite les calculs de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP).

Réduction des coûts en 2020 ?

L'ouverture à la concurrence à partir du 1er janvier prochain pourrait toutefois contribuer à réduire la facture... L'entreprise publique devrait en effet être amenée à réduire ses coûts. "Si d'autres opérateurs sont choisis par les autorités régionales, celles-ci n'achèteront plus de services à SNCF mobilités mais à des opérateurs concurrents", a expliqué François Ecalle.

"Mais cela dépendra beaucoup des modifications qui seront apportées en pratique à l'organisation de l'entreprise et à la gestion de ses ressources humaines", a-t-il ajouté...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com