Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La pêche aux moules interdite provisoirement à Arcachon

La pêche aux moules interdite provisoirement à Arcachon

Sous surveillance...

La pêche aux moules interdite provisoirement à Arcachon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La pêche et la commercialisation destinées à la consommation humaine des moules, coques et pétoncles du Bassin d'Arcachon sont interdites temporairement en raison de la présence d'une toxine, a annoncé vendredi la préfecture de Gironde... Des analyses réalisées par le réseau de surveillance de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer ont détecté une contamination des coquillages par une toxine susceptible d'effet sur la santé, "désordres gastriques" en l'occurrence...

La mesure concerne les coquillages de l'ensemble du Bassin d'Arcachon et du banc d'Arguin, qui se situe à l'embouchure du plan d'eau, et sera levée dès que les analyses établiront le retour d'une bonne qualité sanitaire des coquillages. Le résultat des prochaines analyses sera connu le 29 avril selon la préfecture qui précise que les huîtres ne sont pas concernées par cette interdiction. Pas de quoi affoler les élus locaux qui préfèrent parler de "mesure de précaution"...

Réputation internationale

Le bassin d'Arcachon figure en effet parmi les régions touristiques françaises, dont la réputation dépasse le cadre national, et qui se prépare déjà activement à la saison d'été 2015. Si les stations balnéaires de la Côte-d'Azur restent en tête du classement touristique des villes les plus recherchées de France, certaines destinations du littoral Atlantique font souvent jeu égal en termes de prix à l'achat comme Biarritz (4.459 Euros le m2) et Arcachon justement (4.883 Euros), si l'on se fie aux notes de conjoncture des notaires qui offrent un panorama de saison des prix de l'immobilier ancien dans les communes du littoral français....

©2015-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !