»
»
»
Consultation

La mairie de Paris se méfie de 'Prime Now', le nouveau service d'Amazon

La ville craint une concurrence déloyale envers les commerces de proximité. Elle réclame par ailleurs des garanties sur les modes de transport utilisés.

La mairie de Paris se méfie de 'Prime Now', le nouveau service d'Amazon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Jeudi dernier, Amazon a lancé à Paris et dans 21 communes de la petite couronne, son service baptisé 'Prime Now'... Le géant du e-commerce promet ainsi aux abonnés 'Premium' de les livrer en une heure, sur une sélection de produits.

Ce service n'est toutefois pas du goût de la mairie de Paris, qui y voit une menace pour les commerces de proximité.

"Concurrence déloyale"

Interrogée dimanche sur 'France Info', l'adjointe à la ville de Paris chargée du commerce de l'artisanat, Olivia Polski, a en effet estimé qu'il s'agissait d'une forme de concurrence déloyale. "Cela peut être une très bonne nouvelle de dire qu'il peut y avoir un nouveau service commercial, sauf que c'est un lieu de vente dématérialisé, qui n'a pas du tout les mêmes contraintes que tous les autres commerces aujourd'hui", a-t-elle déploré, évoquant notamment le niveau des taxes.

"Cette grande entreprise américaine n'a jugé bon de solliciter la Ville de Paris que quelques jours avant son lancement", regrette par ailleurs la maire, Anne Hidalgo dans un communiqué.

En conséquence, la ville a demandé au géant américain de "garantir que son approche respecte pleinement le commerce de proximité parisien et tienne compte de la nécessité absolue de préservera sa diversité". Elle souhaite également s'assurer que "les modes de livraison qui vont se déployer dans le cadre de ce nouveau service" seront "propres"...

Environ six euros la course

'Prime Now' comporte une sélection de 18.000 produits du quotidien, dont des aliments frais et surgelés, des produits hygiène, beauté ou encore culturels, le coeur de métier du groupe américain.

Le tarif de la course est fixé à 5,90 euros, mais elle est gratuite dès 20 euros d'achats ou si les clients sont prêts à patienter une heure de plus. 'Prime Now' est déjà présent dans une vingtaine de villes américaines mais également dans certaines contrées du Royaume-Uni, à commencer par Londres...

©2016-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

La mairie de Paris se méfie de 'Prime Now', le nouveau service d'Amazon

Partenaires de Boursier.com