Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La Grèce dément un accord avec la Chine sur ses obligations d'Etat

La Grèce dément un accord avec la Chine sur ses obligations d'Etat

D'après la presse américaine, la Grèce souhaiterait vendre jusqu'à 25 milliards d'euros de ses obligations à Pékin pour l'aider à traverser sa crise budgétaire. Une information contredite par l'intéressée.

La Grèce dément un accord avec la Chine sur ses obligations d'Etat
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Ministère grec de l'Economie a publié à la mi-journée une mise au point concernant les commentaires de presse sur la dernière opération de refinancement lancée par le pays, en particulier en ce qu'Athènes aurait appelé la Chine en soutien. Le gouvernement explique d'une part que le placement réussi des bons du trésor à 5 ans "prouve la demande internationale pour les obligations grecques", et que les efforts mis en place par les autorités conduiront par la suite à des conditions d'emprunt plus avantageuses. En outre, le Ministère grec des Finances explique que sa stratégie consiste à diversifier ses sources de financement, si bien qu'il a été solliciter des investisseurs européens, asiatiques et américains.

Concernant le cas spécifique de la Chine, Athènes précise qu'il n'y a pas d'accord implicite ou explicite avec Pékin au sujet de l'acquisition d'obligations d'Etat grecques, ni avec d'autres nations, pas plus qu'il n'existe de mandat avec une banque d'investissement pour faire acheter de la dette grecque.Ce matin, un journal local indiquait que le gouvernement avait payé 12 Millions d'Euros à six banques d'affaires pour se charger du placement des obligations. De son côté, le 'Financial Times', citant des sources proches du dossier, avançait ce matin que la Grèce négociait avec la Chine pour l'achat d'un maximum de 25 MdsE d'obligations d'Etat, par l'entremise de Goldman Sachs.

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !