»
»
»
Consultation

La fréquentation touristique en France se porte bien...

La fréquentation touristique en France se porte bien...

L'Insee observe un nouveau ralentissement, puisque le nombre de nuitées avait progressé de 1,7% au deuxième trimestre...

La fréquentation touristique en France se porte bien...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La fréquentation des hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, a progressé de 1,1% en France au troisième trimestre, par rapport à la même période de 2017. La croissance continue donc de ralentir, après une hausse de 1,7% au deuxième trimestre, rappelle l'Insee.

Après le net rattrapage de 2016, dans la foulée des attentats, et le net dynamisme de 2017, la fréquentation continue donc de croître mais à un rythme plus modéré...

Effet Coupe du monde

Le mois de juillet a été moins bon qu'en 2017, du fait de l'absence de pont pour le 14 juillet, de vacances scolaires tardives et peut-être d'un effet de la Coupe du monde de football, qui auraient provoqué un décalage des départs en vacances, estime l'Insee.

En revanche, les conditions météorologiques particulièrement favorables ont permis d'atteindre des niveaux de fréquentation touristique très élevés en août et en septembre, dépassant ceux d'une année 2017 déjà record.

Les nuitées dans l'hôtellerie ont progressé de 2,1% en glissement annuel au troisième trimestre, (après +1,3 % au trimestre précédent), détaille l'institut de la statistique. La hausse est particulièrement forte dans le haut de gamme (+6,6% dans les 4 ou 5 étoiles).

Les touristes français sont moins présents

La fréquentation des non-résidents accélère (+7,2% après +5,9% au deuxième trimestre), tandis que celle des résidents est en retrait pour le deuxième trimestre consécutif (-1,2%, après -1,3%). Ainsi, l'écart de dynamique entre les deux clientèles est important et concerne tous les espaces. La fréquentation hôtelière progresse fortement en Île-de-France (+7,1%).

La fréquentation des autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) a fléchi légèrement de juillet à septembre par rapport au même trimestre de 2017 (-0,7% sur un an), mais là aussi, la croissance était encore soutenue au deuxième trimestre (+3,7%).

Succès des campings

La dynamique reste solide du côté des campings (+1,1% sur un an), grâce à la clientèle non résidente (+3,5%). "Cette hausse est tirée par l'activité des hébergements haut de gamme (+3,7% dans les campings 4 et 5 étoiles) et par l'engouement pour les emplacements équipés", observe l'Insee.

La fréquentation dans les zones littorales (+2,4%) bénéficie notamment de conditions météorologiques très favorables au troisième trimestre et profite nettement de l'apport des non-résidents (+6,9%). À l'inverse, les nuitées baissent dans les autres espaces (essentiellement ruraux).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com