»
»
»
Consultation

La France veut prendre ses distances avec le Qatar

La France veut prendre ses distances avec le Qatar

C'est ce que réclame le ministre de la Justice François Bayrou, faisant écho aux déclarations d'Emmanuel Macron pendant sa campagne...

La France veut prendre ses distances avec le Qatar
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La France va-t-elle vraiment supprimer les avantages fiscaux du Qatar ? C'est ce qu'a répété le ministre de la Justice François Bayrou ce mardi, alors que l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont rompu lundi leurs relations diplomatiques avec l'émirat, qu'ils accusent de faire le jeu du terrorisme...

"Sous la responsabilité de Nicolas Sarkozy, la République française avait donné au Qatar un avantage fiscal incroyable", a expliqué François Bayrou sur BFM TV. "Est-ce que cette situation peut durer ? Je ne le crois pas", a-t-il poursuivi. "Je pense qu'il est très important qu'on ait en France une équité fiscale."

Fermeté

Selon une convention fiscale conclue en 2008, le Qatar et ses entités publiques sont exonérées d'impôt sur leurs plus-values immobilières effectuées en France. Le texte fait régulièrement l'objet de polémiques, et était dans le viseur d'Emmanuel Macron, au cours de sa campagne pour la présidentielle. "Sur ce sujet je serai très ferme", avait-il dit sur BFM TV le 10 avril dernier. "Je mettrai fin aux accords qui favorisent en France le Qatar."

Le Qatar, qui tire sa richesse de l'exploitation de gaz naturel, dispose d'un fonds souverain, le Qatar Investment Authority (QIA), qui a investi environ 335 milliards de dollars dans le monde, en particulier en France, où le pays a multiplié ces dernières années les acquisitions, notamment dans le sport, les médias, l'hôtellerie de luxe et la distribution...

©2017-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com